Pages hebdo Santé
 

Blida

Le SOS d’une victime d’une erreur médicale

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.03.17 | 12h00 Réagissez


Opérée quatre fois au CHU Frantz Fanon de Blida pour relâchement pelvien et du sphincter anal, ainsi que d’un décalage de la vessie, ces interventions chirurgicales ont malheureusement compliqué davantage le cas de Fatima, 50 ans, divorcée et sans ressources. Lors de son premier et seul accouchement il y a une vingtaine d’années, une sage-femme a eu recours au forceps sans l’avis médical, et c’est là qu’ont commencé les ennuis de santé de Fatima.

Elle souffre notamment d’une incontinence urinaire et d’une constipation chronique. Son cas social fragilise davantage sa santé. Ses mains sont déformées à cause d’une polyarthrite rhumatoïde aiguë et d’une arthrose, les os de son corps connaissent une baisse sensible de leur densité, ce qui peut lui causer des fractures à n’importe quel moment, elle souffre aussi d’une anémie inflammatoire, d’une inflammation du colon, d’un ulcère… «Le fait de rester assise ou debout me provoque des douleurs atroces, et cet handicap m’empêche de travailler et de vivre normalement», regrette-t-elle.

Des médecins lui ont conseillé des hôpitaux étrangers pour espérer une amélioration de son cas. Pour l’aider, contactez-le : 0551 78 73 81.
 

M. B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie