Pages hebdo Santé
 

Yacine Louber. Pharmacien et directeur du Siphal

«Le rôle du pharmacien est primordial»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.02.18 | 12h00 Réagissez


La 12e édition du Salon international de la pharmacie et de la parapharmacie (Siphal) est prévue les 14, 15, 16 et 17 février à la Safex, pavillon U, à Alger. Y aura-t-il de nouveaux exposants à cette édition ?

Le premier Siphal s’est déroulé le 15 janvier 2008 au pavillon C de la Safex. Après 10 années et 12 éditions, nous nous retrouvons au pavillon U, avec 100% de remplissage des espaces. Par conséquent, le Siphal est devenu le Salon de référence de la pharmacie, qui œuvre pour une santé responsable et de qualité. Par ailleurs, nous accueillons 20 nouveaux exposants pour cette prochaine édition, ce qui souligne le dynamisme du secteur de l’industrie pharmaceutique algérienne.

Ce Salon est dédié aux professionnels de la pharmacie ; que peut-il apporter aux entreprises pharmaceutiques algériennes ?

Le Siphal est un Salon B2B, c’est-à-dire que des professionnels du médicament s’adressent à des professionnels de santé. Ce qu’exposent les laboratoires vient en complément d’un programme de communications et de bien d’autres animations, qui permettent au visiteur de repartir avec la conviction que ce Salon est utile à sa profession et qu’il renforce son exercice au quotidien. Le seul fait que le nombre de visiteurs augmente chaque année nous conforte dans l’idée que les objectifs sont atteints, notamment celui d’être utile aux pharmaciens.
 

Des conférences thématiques sont prévues. Qu’en est-il exactement ?

Effectivement, comme pour chaque édition, la prochaine ne dérogera pas à la règle côté conférences, notamment celles des différentes institutions et corporations de la profession.

Une des communications attendues et qui confortera notre démarche sera celle du Dr Abdelouahed Kerrar, président de l’UNOP, programmée le premier jour du Salon (le 14 février à 12h30), elle portera sur la politique de développement de l’industrie pharmaceutique.

En effet, le conseil et la prévention ne valent qu’à la seule condition d’avoir une industrie de qualité et rentable, proportionnée aux besoins des populations. La communication du Dr Lotfi Benbahmed, président du CNOP, n’est pas en reste, elle est programmée pour le 14 février à 13h30 et portera sur l’environnement de la pharmacie et son évolution sous le thème «La pharmacie à la croisée des chemins».

Le jour suivant, le 15 février, à 12h, le Dr Hocine Mahdi nous présentera une étude sur les parts de marché des OTC et des produits de la parapharmacie, suivie à 13h par une intervention du Dr Messaoud Belambri, président du Snapo, qui partagera avec les professionnels de la santé, particulièrement les pharmaciens d’officine, une communication sur les grandes compétences du pharmacien d’officine en tant qu’acteur majeur de la santé publique.

Le vendredi 16 février, à 10h30, le Dr Keddad présentera une étude rétrospective sur les déterminants des coûts de la prescription d’une pharmacie d’officine en Algérie. En marge de ces communications, des symposiums et des démonstrations de plusieurs laboratoires participants occuperont l’essentiel de la programmation du plateau de la Siphal TV.

Le rôle du pharmacien est mis en évidence lors de cette édition. Comment cela peut-il se traduire sur le terrain ?

Le pharmacien est souvent assimilé à un «commerçant», nous essayerons, humblement, de mettre en avant le véritable rôle du pharmacien, par son conseil et sa prise en charge du patient, un professionnel de la santé, pilier de la santé publique.

Djamila Kourta
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...