Pages hebdo Santé
 

Prise en charge des lymphomes à l’hôpital privé Mahmoudi

La nouvelle technique d’exploration (PET-Scan) en débat

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.10.17 | 12h00 Réagissez

Une rencontre scientifique ayant pour thème  «L’apport du PET-Scan dans la prise en charge des lymphomes» a été organisée, la semaine dernière, à l’hôpital privé Chahid Mahmoudi de Tizi Ouzou.

Les spécialistes des maladies cancéreuses présents à cette première journée d’imagerie moléculaire ont débattu de l’utilisation de cette nouvelle technologie de soin  qui sert à détecter une tumeur cancéreuse et/ou des métastases, et à surveiller son évolution. Abordant les objectifs assignés à cette journée scientifique qui a regroupé plusieurs praticiens, le directeur général de cet hôpital privé dira qu’elle se voulait un forum d’échanges d’idées, de partage d’expériences et de discussions sur l’utilisation de la modalité du Pet-Scan dans la prise en charge des lymphomes, et un rassemblement de la communauté scientifique concernée par la question. Le choix du thème de la rencontre n’était pas fortuit, selon le responsable de cette structure sanitaire, Dr Mahmoudi Saïd, étant donné que les lymphomes représentent 50% de la demande en Pet-Scan dans ce service.

Ce spécialiste en imagerie moléculaire a indiqué que les personnes affectées par cette pathologie cancéreuse ont beaucoup de chances de guérir de leur maladie, et ce, grâce au rôle fondamental que joue cet  équipement de pointe pour effectuer un diagnostic précis de la maladie, et, par ricochet, élaborer facilement le protocole de soin nécessaire. Cette nouvelle technique d’exploration médicale est indispensable pour traiter un lymphome, a-t-il soutenu. «L’introduction du Pet- Scan dans de nombreux pays développés  a eu des résultats palpables. Son efficacité n’est plus à démontrer, même si cette nouvelle technique n’est pas totalement bien maîtrisée puisqu’elle est récente, du fait qu’elle remonte au début des années 2000». Les avantages de cet examen de référence pour évaluer le stade de la maladie avant et après le traitement des lymphomes,  maladies de sang caractérisées par la prolifération maligne de lymphocytes (cellules lymphoïdes et réticulaires) qui tendent à infiltrer tout l’organisme, ont été également mis en relief par d’autres intervenants.

Ces appareils d’exploration médicale de dernière génération permettant de détecter les cellules cancéreuses ont été acquis par l’hôpital Chahid Mahmoudi, situé dans la ville de Tizi Ouzou, en décembre 2016. C’est la troisième structure en Afrique, après celles de Prétoria (Afrique du Sud) et Casablanca (Maroc) à être dotées de ce plateau technique de dernière génération.  Cette structure de santé à vocation nationale accueille entre 4000 et 4600 patients par an, de différentes régions du pays.

 

Ahcène Tahraoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...