Pages hebdo Santé
 

Intérêt croissant pour les Soins et l’hospitalisation à domicile

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.04.18 | 12h00 Réagissez

Le suivi et la prise en charge du patient diabétique à domicile ont occupé une place prépondérante  lors de ce congrès de Société francophone du diabète.

Ce qui implique  un bon suivi et une éducation thérapeutique de qualité, tout en impliquant le patient, sachant que la maladie touche de plus en plus  de personnes  avec l’apparition de nombreuses complications . Ce qui est devenu  une exigence pour  une meilleure qualité de vie, a-t-on souligné. Tout ce que l’infirmière, ou l’infirmier,  doit faire à l’hôpital, il (elle) le fait à domicile avec un maximum de sécurité. Ce qui  permet de faire des économies en termes d’hospitalisation, tout en permettant au patient d’être autonome, a-t-on relevé.

Une activité bien réglementée  et en plein développement,  tout en bénéficiant du soutien de l’Assurance maladie, qui  estime que c’est la solution pour l’Etat pour la maîtrise des dépenses.

Les malades bénéficient donc d'actes médicaux identiques à ceux pratiqués à l’hôpital, en collaboration avec des équipes médicales et paramédicales des secteurs public et privé. «Tous les actes médicaux,  tels que les thromboprophylaxies, le traitement anti- douleur, la chimiothérapie, les soins locaux (escarres), pansements, etc., peuvent être réalisés à domicile tout en évitant les infections nosocomiales», a indiqué le Pr Mansour  Brouri, initiateur de la première unité d’hospitalisation à domicile à l’hôpital de Birtraria.

Il estime qu’il  est  évident aujourd’hui pour la Sécurité sociale  de s’intéresser sérieusement à cette activité, qui lui permet de faire de grosses économies tout en assurant la couverture des  patients, sachant que les maladies chroniques sont de plus en plus importantes en Algérie, telles que le  diabète, le cancer . «Il ne faut surtout pas confondre entre soins, hospitalisation à domicile et gériatrie.

Une spécialité qui  doit être développée au sein d e nos université et CHU», a-t-il ajouté. Par ailleurs, des ateliers d'éducation thérapeutique ont été également  été animés par SFD paramédical. Sekkai Mustapha,  éducateur thérapeutique  algérien en diabétologie, a été élu  membre du conseil d’administration  de la SFD paramédical  pour un mandat de trois ans. Il rejoint ainsi le groupe francophone du  diabète et Ramadhan.     
 

D. K.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...