Pages hebdo Santé
 

Prise en charge des cardiopathies congénitales

Des sommités mondiales à Alger

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.05.17 | 12h00 Réagissez

 
	Un séminaire sur la cardiopathie de l'enfant se tient depuis hier à Alger 
Un séminaire sur la cardiopathie de l'enfant se tient depuis...

En prévision de la création d’un grand centre hospitalier dédié à la chirurgie cardiaque infantile et adulte, par  la fondation Ibni de Med investissement holding, dont le directeur général est Abdelmadjid Kerrar, un séminaire international «Cœur de l’enfant » se tient depuis hier à Alger.

Des sommités mondiales spécialisées en chirurgie cardiaque, venues de Chine, d’Inde, d’Europe et du Maghreb, posent la problématique du défi de la prise en charge des cardiopathies congénitale à travers les continents. La difficulté en matière de soins spécialisés est très accrue en Algérie, sachant que les spécialistes en cardiologie et chirurgie cardiaque pédiatrique  se comptent sur les doigts d’une seule main. Une problématique à laquelle fait face l’Algérie depuis plusieurs années, malgré tous les efforts consentis.

A part les deux cliniques publiques, à savoir la clinique chirurgicale de Bou Ismaïl, relevant de la CNAS, et la clinique de Drâa Benkheda, pratiquement à l’arrêt aujourd’hui, traitant les cardiopathies congénitales, le reste est assuré par les cliniques privées conventionnées par la CNAS. Malgré cela, le problème de la prise en charge reste toujours posé. L’incide global des cardiopathies congénitales est entre 4 et 10 pour 1000 naissances vivantes. Il est clair que le nombre de personnes souffrant de cette pathologie en nette augmentation, ont souligné les spécialistes. D’où la nécessité de réfléchir à mettre en place des structures spécialisées pour justement assurer une prise en charge en collaboration avec des compétences nationales et  étrangères, a tenu à préciser M.   Kerrar. «Notre objectif est d’assurer cette prise en charge localement et de sauver le maximum de nos enfants», a-t-il noté.

Ces échanges croisés  sur une pathologie aussi complexe  sont aujourd’hui importants,  relève Lyes Kerrar de Med Investissement Holding, chargé du suivi de ce projet.  «Les expériences en la matière dans ces différents pays nous  serviront de modèle. Pour ce faire, nous avons deux partenaires  qui vont nous accompagner dans la réalisation  de ce projet, à savoir Teda Hospital de Tianjin, en Chine, et San Joan de Deo Children Hospital de Barcelone, Espagne. Des hôpitaux de référence en matière de cardiopathies congénitales», a t-il précisé. Ce premier séminaire,  où sont présents tous ces référents mondiaux, s’inscrit justement dans cette dynamique.

Une occasion  de favoriser les échanges et de faire le point sur les avancées  technologiques  dans la prise en charge des cardiopathies de l’enfant. Plusieurs thèmes ont été abordés durant cette première journée, entre autres, «la  prévalence actuelle des cardiopathies congénitales à Tianjin, en Chine», présenté par Liu Xiaocheng, «les avancées dans les soins pédiatriques et néonatals intensifs»  par Joan Sanchez Toledo, «la prise en charge de la cardiopathie congénitale» en Algérie, au Maroc et en Tunisie ont été également présentés respectivement par Abdelmalek Bouzid, Drissi Boumzebra et Adel Khayati.

La cardiologie pédiatrique sur le continent africain a été présentée Liesel Zuhlke de l’Afrique du Sud. L’éminent spécialiste et ami de l’Algérie,  le professeur Alain Carpentier exposera, aujourd’hui, sur l’institut du Cœur de Saigon (Vietnam), un exemple de transfert de connaissances cardio-chirurgicales et de responsabilités dans un pays en voie de développement. L’Espagnol Josep Brugada présentera une «mise à jour dans le traitement chirurgical des arythmies», tandis que le Grec Afksendiyos Kalangos présentera le nouveau «Programme de chirurgie cardiaque pédiatrique en Grèce» avec ses différentes étapes et défis. Le Chinois Zhigang Liu fera le point sur les «Plasties mitrales» chez les petits enfants  en présentant les leçons retenues sur une centaine de cas. Peter Zilla parlera de la chirurgie cardiaque pédiatrique à l’interface des pays en développement et développés dans lequel il évoquera l’expérience sud-africaine.
 

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie