Pages hebdo Santé
 

Dépistage du cancer : Des radiologues initiés au logiciel Oléa

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.07.17 | 12h00 Réagissez

Le dépistage et le diagnostic radiologiques sont des étapes déterminantes dans la prévention et le traitement des pathologies lourdes, notamment le cancer.

D’où le développement d’outils et de solutions technologiques de plus en plus simples et rapides, à l’image de logiciels qui offrent des précisions déterminantes aux radiologues. Et pour être à la page de ce qui se développe ailleurs et bénéficier de ces avancées très utiles pour la santé, une cinquantaine de radiologues et de préparateurs, venus de différentes wilayas de l’Est, ont assisté jeudi et vendredi à un atelier de formation sur l’IRM de la prostate, animé par une grosse pointure de la médecine dans le monde.

Le séminaire, tenu à l’hôtel Marriott à Constantine, a été animé en effet par Dr François Cornud pour la partie médicale, et Maël Floch pour la partie technique. Le premier a livré aux participants quelques subtilités dans l’usage de l’IRM (Imagerie à résonance magnétique) pour mieux dépister ou diagnostiquer les pathologies liées à la prostate, sachant que cet organe, une fois entré dans un processus de vieillissement peut développer des dizaines de tumeurs, mais sans qu’elles ne soient agressives. C’est là où le radiologue doit être attentif et éviter de mettre les médecins sur des pistes alarmantes.

C’est là aussi que le logiciel Oléa, que le conférencier décrit comme «très efficace», intervient pour optimiser la partie du post-traitement. Ce logiciel a été développé par le Franco-algérien Fayçal Djeridane, d’abord comme une solution innovante dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Sa version 2.0 permet aussi l’archivage d’images médicales pour le corps entier, mais surtout le diagnostic oncologique où il s’est imposé en réduisant, entre autres avantages, le délai crucial de prise de décision à 3 minutes, soit six fois moins de temps que les autres appareils.

Rachetée par Toshiba, cette solution est aujourd’hui homologuée dans de nombreux pays en Europe, aux Etats-Unis, en Russie et au Japon. Des représentants de cette entreprise établie dans la technopole de Marseille et qui a commencé comme start-up ont initié les participants aux avantages techniques et au bon usage du logiciel.

De quoi susciter beaucoup d’enthousiasme parmi l’assistance. «Cette rencontre est une bonne opportunité pour les radiologues, d’abord parce qu’elle est pluridisciplinaire et nous permet, entre autres, de rencontrer et discuter avec des urologues, ensuite sachant que les animateurs d'Oléa et le Dr Cornud sont à la pointe de la technologie en la matière, nous ne pouvons pas espérer mieux alors que d’habitude on se contente de ce qu’on trouve sur internet», souligne Manel Djelouah, radiologue dans un établissement de Constantine.

Ce séminaire est conçu comme un premier jalon dans un processus de formation continue destiné aux radiologues surtout. Il a été organisé par la clinique d’imagerie El Amane (CIM) de Constantine et Oléa, sous le patronage de la faculté de médecine de Constantine et la société algérienne de radiologie (SARIM).

Nouri Nesrouche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie