Pages hebdo Santé
 

Chine : Les performances antibactériennes sous forme d’implants en titane

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.05.18 | 12h00 Réagissez

Des scientifiques chinois ont découvert une méthode permettant d’améliorer les propriétés antibactériennes du matériel biomédical en titane utilisé sous forme d’implants dentaires et orthopédiques, ont rapporté hier des médias locaux.

 Le titane est l’un des matériaux les plus largement utilisés pour les implants médicaux, car il possède une bio-compatibilité et une résistance excellentes. Cependant, le titane et le matériel fabriqué à partir de titane possèdent une faible capacité antibactérienne, ce qui occasionne un risque d’infection bactérienne après l’implantation.

Des méthodes telles que l’application de revêtements antibactériens et l’éclairage UV ont été utilisées pour tuer les bactéries auparavant. Des chercheurs de l’Institut de Nanoénergie et des Nanosystèmes de Pékin, de l’Académie des sciences de Chine, de l’Institut des technologies avancées de Shenzhen, ainsi que de l’Université municipale de Hong Kong ont développé une méthode permettant d’améliorer les propriétés antibactériennes du titane biomédical.

Le titane possède une forte capacité à tuer les bactéries environnantes après qu’un courant électrique externe est appliqué. Suite à la décharge, la bio-compatibilité de ce matériel reste inchangée. Cette recherche a été publiée par le journal Nature Communications le 24 mai. Cette recherche permet d’utiliser l’électricité pour améliorer les biomatériaux en complément aux autres mesures antibactériennes.

APS
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie