Pages hebdo Magazine
 

Hayet Zerrouk, Chanteuse

«Je peux me passer de tout sauf de ma musique et de ma liberté»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Hayet Zerrouk vient de sortir son premier album intitulé Lehna, dans lequel elle développe un sérieux penchant pour le pop-rock. 
 
	Dans son dernier clip Lehna, elle apparaît telle une fleur, coiffure broussailleuse et air juvénile, promenant sa douce et envoûtante voix entre villes et montagnes pour propager sa vision du bonheur. 
 
	Si elle avait, dix années durant, dû prouver sa capacité à prendre le pouvoir sur scène, elle s’affirme aujourd’hui comme l’une des chanteuses les plus prometteuses.
Hayet Zerrouk vient de sortir son premier album intitulé Lehna,...

Chaque semaine, une personnalité de la nouvelle scène algérienne répond à un questionnaire de Proust revisité par El Watan Magazine.

- Vous êtes président de la République, quelle est votre première décision ?

Je me suis toujours demandé ce qu’il pouvait y avoir comme solution pour les jeunes qui n’ont pas eu la chance de faire des études. Pour moi, il est essentiel de redonner aux centres de formation leurs lettres de noblesse, afin que tout le monde puisse avoir accès à un métier qui lui convienne.

- Si vous deviez effacer les figures d’animaux sur les billets de banque, par quoi les remplaceriez-vous ?

Par des figures de personnes connues, des héros tels que Ben M’hidi, Hassiba Ben Bouali et bien d’autres…

- Une tradition algérienne qui vous appréciez…

Dans mes souvenirs d’enfance, les mariages de Jijel en plein air se déroulaient dans une ambiance chaleureuse et particulière : le couscous était servi sous les arbres, les gens dansaient ensemble, femmes, hommes, enfants, les sons du baroud, tboul, fusaient de partout. Ces traditions ne sont plus ce qu’elles étaient.

- Votre principal défaut...

Mon impulsivité.

- Votre principale qualité...

Je ne suis pas rancunière. Il est vrai que je peux en vouloir à quelqu’un, m’énerver contre lui m’emporter, mais j’oublie très facilement.

- Quel est votre héros de fiction préféré ?

Robin des bois, le sauveur des pauvres.

- Quelle personne vivante admirez-vous le plus ?

Angelina Jolie, pour ce qu’elle fait pour les démunis et les victimes des guerres

- A qui aimeriez-vous ressembler dans 10 ans ?

J’aimerais rester moi-même, ne pas me laisser influencer par les parasites, les autres qui font qu’on change avec le temps. A tout le moins, garder mes principales qualités.

- De quoi pourriez-vous vous passer en cas de «taqachouf» ?

Je peux me passer de beaucoup de choses… Je pense qu’il en faut peu pour être heureux. J’ai juste besoin de ma guitare, ma musique, un minimum pour manger et boire…

- De quoi vous ne pourriez vous pas vous passer ?

Je ne pourrais pas me passer de ma musique et de ma liberté.

- Votre poste préféré dans une équipe de football ?

J’aime les postes d’attaquants et de défenseurs. Mais je pense que je serais parmi les défenseurs. C’est que je ne suis pas de celles qui attaquent…

- MCA ou USMA ?

Je ne sais pas. Je les soutiens tous les deux.

- Chawarma ou frites-omelette ?

Frites-omelette !

- Que faites-vous aujourd’hui ?

Cela est venu certainement des premières chansons que j’ai écoutées, qui m’ont donné envie de faire ce métier.

- Votre rêve de bonheur...

Avoir une petite ferme quelque part, des animaux et un studio d’enregistrement. Ce serait un endroit où je serais entourée de ma famille et de mes amis. Un lieu où il n’y a pas de faux problèmes ni de fausses causes. C’est ma définition de «lehna».

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...