Pages hebdo France-actu
 

Assassinat et disparition du mathématicien

Un témoignage relance l’exigence de vérité sur la mort de Maurice Audin

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.02.18 | 12h00 Réagissez

Le témoignage d’un ancien soldat français du contingent permet de relancer le dossier de l’assassinat de Maurice Audin, militant pour l’indépendance, dont le corps n’a jamais été retrouvé.

Le soldat envoyé en Algérie en 1956 pense avoir «enterré» le jeune mathématicien. «Je crois que c’est moi qui ai enterré le corps de Maurice Audin», raconte à la journaliste de L’Humanité le témoin de 82 ans (appelé Jacques Jubier par le quotidien) pour «soulager sa conscience et se rendre utile pour la famille Audin», selon l’AFP.

L’ancien soldat octogénaire est réquisitionné dans une ferme située à Fondouk (Khemis El Khechna, Boumerdès) où dans une cabane d’un camp perché sur les hauteurs de la ville étaient placés «deux cadavres enroulés dans des draps et cachés sous la paille».

L’appelé affirme avoir eu d’abord «l'impression de loin que ce sont des Africains. Ils sont tout noir, comme du charbon». Il rapporte à ce propos les déclarations de l’ancien parachutiste, Gérard Garcet, aujourd’hui disparu, qui a raconté avoir «fièrement» passé les deux victimes à la «lampe à souder (...) pour éviter qu’on puisse les identifier».

Désigné dans de nombreux témoignages, dont celui de Paul Aussaress, comme l’assassin d’Audin, l’officier signale à ses soldats que les deux corps sont une «grosse prise» et (qu'il ne faut pas qu’ils) «soient retrouvés». Il leur précise aussi l’identité des deux victimes : «le frère de Ben Bella» et l’autre «une saloperie de communiste» qui les a fait disparaître ».

Reconnaissance officielle de l’assassinat réclamée

L’ancien appelé affirme qu’«il est certain qu’il s’agissait bien de Maurice Audin, alors que pour le deuxième corps, il est impossible (…) qu’il s’agisse d’un membre de la famille d’Ahmed Ben Bella».

Le jour même de la publication du témoignage par le quotidien communiste, L’Humanité, s’est tenue, à l’Assemblée nationale française, la conférence de deux députés : Sébastien Jumel (Parti communiste) et Cédric Villani (La République en marche), qui ont appelé le président Emmanuel Macron à reconnaître «l’assassinat par l’armée française» de Maurice Audin, rapporte l’AFP.

Dans une interview à L’Humanité (23 janvier), le mathématicien proche de la famille Audin, a affirmé que le président Macron lui a fait part de son «intime conviction» que Maurice Audin a été «effectivement assassiné par l’armée française». «Il m’a annoncé que le grand travail d’ouverture des archives, initié par François Hollande, allait se poursuivre. Il m’a aussi dit qu’à ce jour, aucune archive ne venait apporter un éclairage décisif sur le sort de Maurice Audin (et) qu’il appartient aux historiens de reconstruire les événements et que l’Etat ne cherche plus à imposer sa version», précise-t-il au quotidien.

Assistant à la faculté centrale d’Alger (actuellement Ben-youcef Benkhedda), Maurice Audin, membre du Parti communiste algérien (PCA), a été arrêté dans son appartement le 11 juin 1957. Il sera torturé par les parachutistes. Son corps n’a jamais été retrouvé. Un comité Audin sera lancé le lendemain de sa mort.

En juin 2014, l’ancien président François Hollande reconnaît officiellement pour la première fois au nom de l’Etat français que l’ancien militant indépendantiste ne s’est pas évadé, mais qu’il est mort en détention.

S’agissant de la localisation de la tombe d’Audin, plusieurs hypothèses ont été avancées, dont celle du journaliste Jean-Charles Deniau. Selon ce dernier, qui a rapporté des témoignages d’Aussaresses, la tombe «se trouve entre Zéralda et Koléa». Les autorités algériennes réagiront-elles après le dernier témoignage du soldat octogénaire ? Est-il possible de faire des repérages à(de) l’endroit indiqué ?
 

Nadir Iddir
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie