Pages hebdo France-actu
 

Le maire de Gennevilliers interdit d’entrée à Jérusalem

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.04.18 | 12h00 Réagissez


Lundi 16 avril après six heures de rétention et autant d’interrogatoires, Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers, s’est vu notifier par Israël l’interdiction d’aller à Jérusalem. Les raisons invoquées ? «Il connaît des Palestiniens et soutient les prisonniers politiques».

C’est ce que dénonce l’association France Palestine : «L’ambassade de France en Israël et le consulat général de Jérusalem sont intervenus, mais les autorités israéliennes ont maintenu leur refus et l’ont expulsé. Depuis des mois, les entrées en Israël sont toujours plus difficiles pour les soutiens du peuple palestinien (…) Depuis janvier, ce sont les associations de solidarité à travers le monde, avec en France l’AFPS au premier rang, qui figurent sur une liste noire et dont on nous annonce que leurs responsables seront interdits d’entrée. Toujours sans réaction appropriée de la part des autorités politiques françaises (…).

La France ne peut continuer à se laisser traiter ainsi. Face à ce qui est une humiliation pour la République, nous appelons le gouvernement et le président de la République à une protestation à la hauteur.»
Selon le maire, contacté par Le Monde, «la France, et particulièrement le président Macron, doivent refuser cette humiliation constante à l’égard de citoyens français interdits d’entrer en Palestine. Devant le refus d’Israël de respecter les différentes résolutions de l’ONU, la France doit reconnaître officiellement l’Etat de Palestine.»
 

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...