Pages hebdo France-actu
 

Bibliothèque Assia Djebar à Paris

La culture à la portée de la diversité socio-éthnique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.01.18 | 12h00 Réagissez

Entre la Porte de Vincennes et la Porte de Montreuil, dans le 20e arrondissement de Paris, la bibliothèque Assia Djebar vient d’ouvrir ses portes

Paris
De notre bureau


Située dans un quartier à forte diversité ethnique et sociale, la bibliothèque Assia Djebar s’étend sur un millier de m2 de rayons accueillant quelque 35 000 ouvrages et titres audiovisuels.

La bibliothèque compte un espace actualités, composé de magazines et de journaux, ainsi qu’un distributeur de boissons et un espace dédié à la lecture, un espace appelé «Le Cube» pour les tout-petits accompagnés de leurs parents, avec des livres et des jeux, la machinerie, un espace avec des ordinateurs en libre-service, la «Bulle», une salle où le silence est requis pour travailler et lire, deux écrans, un espace pour jouer à un jeu vidéo ou regarder un film.

La bibliothèque abritera régulièrement des ateliers, des expositions, des projections, des après-midi jeux, des permanences numériques...
Tous les mardis après-midi est organisé un accueil personnalisé des apprenants du français pour une orientation et un accompagnement à l’usage de la bibliothèque. Le mardi après-midi également une aide est dédiée aux personnes qui ont des problèmes avec l’utilisation de leur tablette, smartphone ou ordinateur .

L’inauguration de la bibliothèque, mercredi dernier, s’est déroulée sur fond de bourdonnement d’enfants des cités HLM voisines, venus découvrir cette nouvelle structure qui s’offre à eux.

Une plaque à l’entrée signale au public qu’Assia Djebar (1936 – 2015), à qui on doit de nombreux romans, nouvelles, essais et poésies, des pièces de théâtre et des films, est considérée comme l’un des auteurs les plus célèbres et les plus influents du Maghreb.
Elle est élue à l’Académie française en 2005, devenant ainsi le premier auteur nord-africain à y être reçu.

La bibliothèque Assia Djebar, fortement souhaitée par Fadela Méhal, présidente de la commission Culture du Conseil de Paris, — qui a organisé le 10 février 2016 un colloque en hommage à Assia Djebar — , les proches et amis de l’intellectuelle algérienne, a été réalisée à l’initiative de la Ville de Paris et de la mairie du XXe arrondissement de la capitale française à l’issue de deux ans de préfiguration et de travaux. Le projet a été porté par l’équipe de la bibliothèque (16 personnes qui lui sont spécialement affectées) en collaboration avec les bailleurs sociaux et les associations et conseillers de quartier .

La maire du 20e, Frédérique Calandra, a relevé que cette «belle bibliothèque, ouverte et lumineuse dans un quartier qui a cruellement manqué de structures socioculturelles, augure de notre conception de la culture».

Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, affirmera pour sa part qu’«ouvrir une bibliothèque est un moment de bonheur, de grâce, pour tous ceux qui portent des valeurs progressistes, humanistes».

«C’est le substrat des valeurs que nous portons, que nous voulons partager, soit l’accès du plus grand nombre à la culture. Un accès égalitaire».

Et aussi : «Assia Djebar symbolise les valeurs que nous voulons, elle qui a souhaité qu’à la place des barrières il y ait des ponts entre les cultures, entre les peuples des deux côtés de la Méditerranée.»

Nadjia Bouzeghrane
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie