Pages hebdo France-actu
 

L’affaire du «burkini»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.01.17 | 10h00 Réagissez

 Après l’attentat de Nice, une autre polémique a éclaté en plein été et dans la même ville. Celle du «burkini».

Alors que de nombreuses femmes musulmanes portaient cet habit, imaginé et dessiné par une Libanaise vivant en Australie, pour nager sans attirer les regards des hommes, de nombreuses communes maritimes ont pris des arrêtés interdisant le port de cette tenue de nage islamique. L’image montrant des policiers niçois obligeant une femme musulmane à enlever au bord de l’eau le «burkini» a fait le tour du monde et suscité de nombreuses critiques dans les pays anglo-saxons.

En France, la polémique a été exploitée politiquement et les associations musulmanes ont éprouvé un mal certain à faire entendre leurs voix. La droite s’est déchaînée sur les musulmans, et même l’appel à de meilleurs sentiments lancé par le ministre de l’Intérieur n’a pas réussi à calmer les ardeurs. L’affaire du «burkini» aura laissé des traces ineffaçables chez les croyants musulmans devenus une cible politique facile, à quelques mois de la présidentielle.

Yacine Farah
 
Du même auteur
Donald Trump en Arabie Saoudite : Renouer les fils décousus
Iran : Quelques clés pour comprendre l’élection présidentielle
Le poids des réfugiés fragilise les équilibres socioéconomiques du pays : La Jordanie asphyxiée par la crise syrienne
La jordanie devient l’une des destinations les plus prisées : A la découverte de Petra, la cité des dieux nabatéens
Des appels à des manifestations sont lancés : La contestation sociale monte en Arabie Saoudite
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan 2014

Débats d'El Watan 2014
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie