Pages hebdo France-actu
 

MUCEM

Algérie-France : passerelles et exils

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.04.18 | 12h00 Réagissez

Algérie-France, la voix des objets», une vitrine d’exposition sera inaugurée demain à Marseille au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) de Marseille.

Une soixantaine d’œuvres issues de la collection propre du Mucem et du fonds déposé du Musée de l’Histoire de la France et de l’Algérie sera présentée aux visiteurs : bijoux, ustensiles de cuisine, objets religieux, estampes, peintures, documents d’archives et photographies.

Trois tables rondes seront aussi organisées autour de l’histoire engendrée par la colonisation de l’Algérie, dont les conséquences peuvent encore se mesurer aujourd’hui, 188 ans après l’intrusion de 1830.

Les organisateurs ont choisi trois thèmes autour des migrations et des exils : les harkis, les juifs et les Kabyles.
Demain à 18h30, le thème sera «L’émigration harkie, un rapatriement pas comme les autres», avec Eric Savarese (docteur en sciences politiques) et Zahia Rahmani (historienne d’art et commissaire d’exposition).

En préambule musical, il y aura l’ensemble de musique et chants berbères, avec Malik Ziad (mandole, guitare, chant), Mheni Benlala (basse, chant) et Hassan Boukerou (percussions, chant).

«Les harkis ont connu pendant cinquante ans un régime spécial, comme s’ils n’étaient ni totalement rapatriés ni totalement français, loin de l’Algérie de leur origine.» «Les familles concernées ont dû reconstruire une manière de vivre et d’exister, forgeant leur histoire dans la transmission des mémoires intimes, qu’il reste à inscrire dans l’histoire collective».

Dans la vitrine du forum, lettres, photographies et affiches évoquent le temps de la guerre en Algérie, tandis que quelques objets ethnographiques et des témoignages plus récents attestent de pratiques traditionnelles maintenues d’une génération à l’autre.

Le lundi 9 avril, à 18h30, le forum portera sur «Les juifs d’Algérie, du décret Crémieux à l’exil», avec Annie Cohen-Solal (historienne) et Joann Sfar (auteur, illustrateur et réalisateur). Le préambule musical sera assuré par un ensemble de musique chaâbie, avec Hassen Karbiche (chant, mandole), Farid Zebroune (bandjo), Zohir Djemaï (violon) et Youcef Kasbadji (percussion).

«En 1870, le ministre de la Justice, Isaac Adolphe Crémieux, publie une série de décrets, dont le plus fameux permet la naturalisation des ‘Israélites indigènes d’Algérie’.

Cette mesure exceptionnelle, qui provoque des réactions antisémites en Algérie et en France, déclare ‘citoyens français’ plus de 35 000 personnes juives arabophones, mais les distingue dans le même temps des musulmans, demeurés quant à eux ‘indigènes’. Cette séparation initie une autre histoire : en 1962, la plupart de ceux qu’on appelait ‘juifs d’Algérie’ s’exilent en France».

Enfin, le troisième forum, qui aura lieu le lundi 16 avril, à 18h30, portera sur «Les Berbères kabyles, des insurrections aux premières émigrations», avec Yassine Temlali (journaliste, traducteur et chercheur) et Ali Amran (chanteur). «La paupérisation de la Kabylie provoque dès 1900 les premières migrations vers la métropole, qui a besoin de main-d’œuvre ouvrière et de soldats à la veille de 1914.

Les tableaux et les documents d’époque, ainsi que l’ensemble des bijoux traditionnels présentés dans la vitrine du forum attestent du pouvoir de fascination qu’ont exercé les peuples berbères sur les hommes politiques, les ethnologues et les collectionneurs français, du XIXe siècle à nos jours».

Plus d’infos sur  http://www.mucem.org/programme/exposition-et-temps-fort/algerie-france

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...