Pages hebdo Etudiant
 

Les lauréates passeront 22 jours aux Etats-Unis |

«Tech Girls», un programme d’échange pour les lycéennes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.03.17 | 12h00 Réagissez


L’ambassade des Etats-Unis à Alger lance le programme d’échange «Tech Girls» pour les lycéennes passionnées du domaine technologique. Dans le cadre de ce programme, trois à cinq lycéennes seront sélectionnées pour passer 22 jours aux USA, du 11 juillet au 3 août 2017, durant lesquels elles auront à visiter les laboratoires de recherche de certaines universités américaines, spécialisées justement dans les technologies. Selon le communiqué de l’ambassade, le programme d’échange, destiné aux jeunes filles du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, vise à mettre l’accent sur «la promotion d’études de haut niveau en matière de technologie».

Le but étant, toujours d’après la communication, de «découvrir et de nourrir le sens du leadership de ces jeunes filles, et ce, pour leur permettre de devenir des leaders et des expertes dans le domaine de la technologie dans leur pays». Pour ce qui est des critères établis, les participantes devront être scolarisées en 1re et 2e années secondaires, âgées entre 15 et 17 ans, avoir un intérêt pour les nouvelles technologies et les maths, avoir des compétences avérées en anglais, et être «mûres, flexibles et ouvertes d’esprit».

La candidate est également appelée à s’engager à réaliser un projet à la fin du programme, une fois de retour en Algérie, qui mette en valeur les compétences acquises pendant le séjour au Etats-Unis et avoir l’intention d’investir dans le domaine high-tech, soit en étude, soit en carrière.

S’agissant de la demande de participation, les jeunes filles intéressées devraient d’abord télécharger un formulaire mis en ligne sur (//algiers.usembassy.gov/academic_echanges.html), le remplir et envoyer la requête par e-mail à l’adresse suivante PASAlgiersYouth@state.gov. La date limite de candidature est fixée au 19 mars 2017. Les candidatures retenues subiront d’abord une interview entre les 20 et 29 mars, avant de se voir prises en charge intégralement pour le séjour aux Etats-Unis.
 

S. A.
 

Etudiant : les autres articles

Djamila Halliche .Directrice générale de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) : Les moyens consacrés à la recherche restent encore dérisoires Réagissez

 

Béchar : Avec 18,35 de moyenne au bac, elle rêve de devenir astrophysicienne Réagissez

 

Le satellite, cet outil de développement et de souveraineté nationale Réagissez

 

La constellation des satellites algériens Réagissez

 

Centre de développement des satellites : L’œil du satellite Réagissez

 

Mohamed Kameche. Directeur du Centre de développement des satellites (CDS) : Les institutions ne sont plus obligées de passer par les bureaux d’études étrangers Réagissez

 

Dr Chikouche Abdelwahab. 39 ans, directeur d’études chargé des Programmes spatiaux et du Développement industriel ; PhD en Technologie spatiale Surrey Space Centre, University of Surrey, Royaume-Uni : Mettre l’outil spatial au service du développement national durable Réagissez

 

Dr BENACHIR Djaouad. 37 ans, directeur d’études chargé des Applications spatiales à l’Agence spatiale algérienne (ASAL). Ingénieur en électronique, option contrôle. Docteur en traitement d’images à l’Université de Toulouse III, France. : L’exploitation des images fournit des informations précieuses permettant une prise de décision rationnelle et rapide Réagissez

 

Urbanisme : Oran cartographiée Réagissez

 

Littoral : L’Algérois scanné Réagissez

 

Tous les articles

le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie