Pages hebdo Etudiant
 

Ahmed Haniche. Directeur de Sunflower Communication organisateur du Safem

La ressource humaine qualifiée est le capital le plus précieux de toute entreprise

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.09.17 | 12h00 Réagissez


La deuxième édition du salon SAFEM se tiendra dans deux semaines. Où en sont les préparatifs ?

Effectivement, cet évènement dédié à la formation et son importance capitale dans le développement économique, s’ouvrira le 27 septembre en cours. Pour l’heure, nous avons réuni tous les ingrédients pour sa réussite et son installation comme un rendez-vous annuel du monde de la formation professionnelle et supérieure en lien avec le monde économique. Plus de 40 exposants, entre grandes écoles et entreprises, se sont inscrits. Et nous aspirons à ce que ce nombre connaisse une nette augmentation d’ici le début du salon, au vu des réactions positives que nous ne cessons de recevoir.

Quels sont les formations proposées par les écoles et instituts participant au salon ?

Différents types de formations, ayant une relation directe avec les besoins de l’entreprise dans divers secteurs. Ce sont, en fait, des écoles qui proposent des formations qui permettent d’une part, aux diplômés d’accéder facilement au marché de l’emploi et, d’autre part, aux entreprises d’assurer des cycles de formation continue pour leur personnel. Le salon est, à ce titre, placé sous le thème «Formation, employabilité, avenir», une perspective que nous souhaitons concrétiser, car aujourd’hui l’économie nationale a fortement besoin de personnel maîtrisant son travail et dont les connaissances sont actualisées suivant les évolutions enregistrées. Même les cadres gestionnaires nécessitent constamment une formation continue, et des instituts supérieurs répondant à ce besoin sont présentes au salon SAFEM.

La première édition du SAFEM s’était tenue à Blida, en 2016. La deuxième à la SAFEX. pourquoi ce changement de lieu ?

En fait, cela reflète l’ambition de cet évènement et l’engouement des acteurs de la formation et ceux de la scène économique pour ce genre de rendez-vous. Nous estimons que le Palais des expositions ( Safex) est le lieu idéal , au vu notamment des avantages qu’il représente, mais aussi de la volonté de nos partenaires quant à l’enrichissement de ce salon à travers la participation de plus grand nombre possible de participants et d’intervenants.

Outre les instituts et écoles de formations, comment jugez-vous la réaction des opérateurs économiques face à un tel évènement ?

Sur ce point, nous nous attendions à une participation plus appuyée de la part des entreprises. Nous espérons que l’adhésion sera plus conséquente d’ici le 27 septembre. Beaucoup de chefs d’entreprises donnent, malheureusement, peu d’importance à la valorisation des compétences et du savoir-faire des cadres et employés, préférant investir dans les équipements et les infrastructures. Le salon SAFEM est justement une opportunité de sensibiliser ces patrons sur l’impératif d’accorder plus d’attention à la formation, car une ressource humaine qualifiée est le capitale le plus précieux de toute entreprise aspirant à se développer davantage et sur des bases solides. Il faut, à cet effet, intensifier le travail de communication vis-à-vis de ces derniers, car sans des employés et cadres suffisamment et constamment formés, l’économie nationale n’arrivera jamais à se développer et à s’affranchir de la rente pétrolière.

L’aspect recrutement est aussi présent à ce rendez-vous…

Effectivement. Avec notre partenaire Emploitic.com, entreprise spécialisée dans le domaine du recrutement, les jeunes chômeurs auront l’occasion de déposer leurs CV auprès des entreprises présents et apprendre les méthodes et les approches nouvelles de l’aboutissement des tentatives de décrocher un emploi dans un marché en pleine croissance et dont les besoins évoluent constamment. Aussi, cela représente une opportunité à nos jeunes de découvrir les formations qui permettent une insertion facile dans le milieu professionnel. Nous souhaitons, par ailleurs, qu’à travers ce carrefour Formation- entreprise-emploi contribuer à donner un nouveau souffle à l’économie nationale.
 

Samir Azzoug
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie