Pages hebdo Environnement
 

Organisation R20 (Etats-Unis)

Le prix «Special visionary Award» décerné à Mohand Amokrane Cherifi

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.07.17 | 12h00 Réagissez

L’Organisation R20, fondée par Arnold Schwartzenegger, vient d’attribuer le «Special visionary Award» (prix décerné pour la première fois par cette organisation) à l’expert algérien Mohand Amokrane Cherifi pour sa contribution dans le cadre des Nations unies à la préservation de l’environnement avec une démarche «visionnaire» impliquant les acteurs locaux à travers une approche territoriale du développement durable.

Cette approche du développement, qui se fait de bas en haut, nécessite une décentralisation effective, une autonomie des acteurs locaux et la participation des citoyens.

Ayant un long parcours de technocrate et de militant politique, Mohand Amokrane Cherifi, l’actuel conseiller principal à l’institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar) à Genève, a été coordinateur de l’Alliance mondiale des villes contre la pauvreté dans le cadre du programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Ingénieur à Grenoble (France) puis docteur en économie à Harvard, aux Etats-Unis, cet ancien ministre du Commerce a eu en 2014 deux distinctions honorifiques dans le cadre des Nations unies qu’il a dédiées à feu Hocine Aït Ahmed, le fondateur du Front des forces socialistes (FFS), dont M. Cherifi est actuellement membre du présidium.

Pour rappel, le R20 est une organisation non gouvernementale fondée en 2010 par Arnold Schwartzenegger avec le soutien des Nations unies. La lettre R se réfère aux Régions, et 20 se réfère aux 20 premières régions qui ont signé la charte du R20. Selon la charte du R20, cette organisation tend à prévenir l’augmentation de 2° de la température mondiale d’ici 2020, en réduisant les émissions mondiales de gaz à effet de serre de 75%. Sa mission est d’aider les gouvernements subnationaux à mettre en œuvre des projets à faibles émissions de carbone, ainsi que de communiquer les meilleures pratiques et politiques dans le domaine des énergies renouvelables, afin de créer une économie verte.

Le R20, dont le siège de l’organisation est à Genève, agit au niveau des régions, considérant que les gouvernements subnationaux sont les mieux placés pour mettre en œuvre des projets durables utilisant les énergies renouvelables, et ce, compte tenu de leur connaissance des ressources de leur territoire. Suivant une approche ascendante, les projets à succès sont reproduits à l’échelle nationale puis internationale, afin qu’ils puissent avoir un impact mondial. L’élaboration et la mise en œuvre des projets se déroulent en trois phases : déterminer les besoins des régions, ensuite trouver la technologie appropriée et, enfin, identifier un investisseur adéquat.

A cet effet, sur demande des régions, le R20 fait le lien entre les trois acteurs : les gouvernements subnationaux, les détenteurs de technologie et les investisseurs de manière à concevoir et à mettre en œuvre des projets verts visant la réduction des gaz à effet de serre, l’amélioration de la santé publique, la création de nouveaux emplois ainsi que la réduction de la pauvreté grâce à l’accès de tous aux services sociaux de base. 

M. M.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie