Pages hebdo Environnement
 

En bref…

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.04.17 | 12h00 Réagissez


- Le parc national de Babor-Tababort

Les promoteurs de la création du Parc national de Babor-Tababort ont proposé une aire protégée d’une superficie de 24 000 hectares s’étendant sur 5 communes : Babor et Oued Bared dans la wilaya de Sétif, Darguina et Tamridjet dans la wilaya de Béjaïa, et Erraguène dans la wilaya de Jijel.

Ce Parc national est formé de 3 zones : une zone centrale ou réserve intégrale soustraite à toute activité qui occupe environ 10% de la superficie totale avec pour but de la conservation des espèces phares (sapin de Numidie, sittelle kabyle, rapaces) et de leur habitat. La zone tampon d’environ 40% de la superficie totale qui entoure et protège la zone centrale et destinée à la conservation et la valorisation de l’agriculture de montagne et de l’azib.

Elle accueillera également des activités d’écotourisme. La zone périphérique de 50% de la superficie totale accueillera les installations humaines et toute activité qui ne porte pas préjudice aux objectifs de conservation. C’est notamment dans cette zone que seront développées des actions d’écodéveloppement et que pourront être installées les infrastructures d’accueil du public.

- La sapinière du Djebel Babor

L’ensemble de la forêt de Djebel Babor occupe une superficie de 2367 hectares. Elle est aussi l’unique station au monde (avec djebel Tababort) du sapin de Numidie. Ce sapin méditerranéen a été découvert en 1861 par le capitaine de Guilbert. Décrit tout d’abord par le naturaliste Cosson sous le nom d’Abies pinsapovar baborensis, il sera par la suite, en 1866, considéré par Lannoy comme une espèce à part, sous l’appellation d’Abies numidica de Lannoy.

Le sapin de Numidie existe en ordre dispersé dans la zone sommitale de la forêt de Babor, entre 1800 et 2004 m, en mélange avec le cèdre et le chêne zéen sur une superficie d’environ 400 hectares. La forêt de Babor compte d’autres espèces remarquables comme l’if, les érables, le sorbier ou le peuplier tremble qui est également l’unique représentant de son genre en Afrique.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie