Pages hebdo Auto
 

Usine du groupe PSA en Algérie : Les détails techniques du projet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.03.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le groupe PSA attend toujours le feu vert du gouvernement algérien pour le lancement de son usine
Le groupe PSA attend toujours le feu vert du gouvernement algérien...

Au-delà des conditions inscrites dans le cahier des charges de ce dossier et auxquelles il a répondu sans aucune exception, le groupe PSA est allé encore plus loin en donnant tous les détails techniques de ce projet.

Le patron de la région de la marque au lion, Jean Christophe Quemard, s’est déplacé la semaine dernière à Alger pour assister à une réunion du réseau Peugeot Algérie qui s’est déroulée à l’est du pays. Une rencontre au cours de laquelle, selon notre confrère Autoalgérie.com qui cite des fuites d’infos sur les réseaux sociaux, le projet d’usine Peugeot a été longuement évoqué. Ces fuites ont permis de lever le voile sur les sous-traitants qui devraient accompagner l’usine PSA en Algérie. L’usine (Centre de production PSA/Oran), qui s’étale sur une superficie de 120 hectares, est présentée au réseau Peugeot Algérie comme étant une usine compacte répondant aux meilleurs standards internationaux tout en étant flexible.

Des photos et des plans de cette usine ont même été publiés par notre confrère et qui permettent de voir ses différents bâtiments, dont ceux du montage, du ferrage, de peinture, de la logistique et ce qui semble être une piste d’essai. Lors de cette réunion, il était également question, selon la même source, des différents sous-traitants qui devraient accompagner l’usine à son lancement.

Ainsi, si dans ce cadre, l’arrivée de Faurecia pour la fabrication des sièges et l’échappement a déjà été annoncée par le ministre de l’Industrie et des Mines, d’autres sous-traitants pourraient débarquer à Alger, avance la même source. On notera à ce sujet le géant allemand Leoni, spécialiste du câblage automobile et des japonais de Yazaki, également spécialiste dans le même domaine. L’équipementier automobile Trèves, spécialiste de l’intérieur du véhicule et de son environnement acoustique, aura, de son côté, à intervenir dans l’isolation des modèles ainsi que dans la fourniture des tapis de sol, de coffre ainsi que les panneaux de portes. Trèves est le partenaire des grands constructeurs automobiles tels que Renault, Nissan, Volkswagen, Seat, Skoda, BMW, Honda, Toyota, General Motors, Ford, Suzuki, Maruti, Tata, Jaguar, Land Rover ...

Autre intervenant, Plastic Omnium qui aura à fournir le réservoir en premier lieu puis la fabrication des pare-chocs. En plus de cette riche liste de sous-traitants étrangers, au moins 20 fournisseurs locaux importants figurent dans le plan de développement de l’usine PSA. Il sera question de la fourniture des batteries, des fluides (lave-glace, refroidissement...). L’usine PSA, qui compte outre le groupe Condor, un laboratoire pharmaceutique comme associé, concernera l’assemblage de quatre modèles Peugeot pick-up, Peugeot 208 et 301 ainsi que la Citroën C-Elysée, pour une capacité annuelle de production de 25 000 unités dans un premier temps, puis 75 000 à l’horizon 2020 pour atteindre par la suite 100 000 unités/an. L’usine disposera de 1000 employés directs.

Rabah Beldjenna
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie