Pages hebdo Auto
 

Didier Segnier. responsable chez Peugeot Scooter, chargé de la Zone export pour la région MENA et de l’Europe du sud

«Une usine de Peugeot Scooter en Algérie à terme, pourquoi pas ?»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez


Peugeot Scooter est déjà présent sur le marché algérien. Qu’en est-il pour le nouveau-né Belville ?

Effectivement, on est déjà présent sur le marché algérien avec des modèles phares, comme le Tweet-125. Notre prochain projet est de développer avec notre partenaire algérien MMDI des ventes de Belville 125 et 200 cc. Ce dernier vient justement à temps pour concurrencer les produits de ce segment dont Honda et Piaggio. Pour ce faire, nous allons impressionner à travers une offre très intéressante non sans un degré de qualité exceptionnel. L’Algérie est un pays très important pour la marque au lion. Nos différents modèles se vendent largement à une clientèle éprise des deux-roues. Nos prévisions vont crescendo en Algérie, car c’est un marché à fort développement prévisionnel pour les prochaines années.

Justement, en matière de chiffres, à combien estimez-vous le marché algérien des deux-roues ?

Les statistiques de l’année dernière font état de 5000 à 6000 unités. Cependant, les besoins à moyen terme sont estimés à plus de 100 000 unités dont 60 000 unités de volume 50 CC. Faut-il souligner que le marché algérien a subi les contraintes de la législation. Il en est ainsi, entre autres, des homologations et des licences d’importation qui brident les ventes des véhicules. Ce qui a donné lieu au blocage de 40 000 à 60 000 unités. A mon avis, le marché algérien va bientôt se redresser. Il atteindra une moyenne de 100 000 à 120 000 unités/an.

Quels sont vos arguments pour booster les ventes de Belville sur le marché algérien et faire face à une rude concurrence dans le segment C ?

Il est de notoriété que Peugeot est synonyme de qualité et de fiabilité. Contrairement aux produits chinois, les nôtres disposent de l’élégance, le design et l’innovation. Le scooter Belville, c’est d’abord le luxe à la française (French touch), la qualité et le polyvalent dédiés à la ville. Des qualités incontournables pour la commercialisation de nos scooters. Nous sommes convaincus que nous réussirons avec les véhicules Belville, Speedfinght, Citystar et même Metropolis, que vous avez essayé, à séduire les jeunes Algériens. Cependant, le marché algérien est atypique pour Peugeot Scooter. Nous  avons tenté de suivre les orientations de notre partenaire MMDI, notamment en ce qui concerne l’évolution de la législation algérienne avec l’exigence du freinage ABS au-dessus de 80 cc. Une première mondiale, car l’ABS n’est utilisable chez tous les constructeurs qu’à partir de 125 cc. La décision de l’Algérie est certes avant-gardiste, mais un freinage ABS pour un modèle 80 cc est insensé.

Et pour les motorisations et les finitions prévues pour le marché algérien ?

Pour le marché algérien, Peugeot Scooters Belville sera disponible durant le premier trimestre 2018. Il sera décliné en deux motorisations et deux finitions. Nous disposons du volume 125 CC à refroidissement liquide et un modèle à 200 CC à refroidissement aéré. En coordination avec notre partenaire algérien MMDI, nous avons conclu à positionner un modèle Belville 200 CC avec un système de refroidissement aéré. Après, on pourra aborder avec MMDI l’intégration d’un modèle à 125 CC pour viser son introduction à partir de mars 2018. Quant aux deux finitions, il s’agit de : Allure et la version sport RS.

La législation algérienne impose aux constructeurs d’installer, à terme, une usine en Algérie. Est-ce que Peugeot scooters l’envisage en Algérie ?

Une usine de Peugeot Scooters en Algérie, pourquoi pas ? Nous sommes en pleine réflexion et on avance pas à pas pour pouvoir engager notre projet de réalisation de cette usine. Cependant, notre concentration actuelle se focalise sur l’Afrique du Nord parce qu’on a des marchés qui sont vraiment intéressants, tels que celui de l’Algérie. Sur toute la région Mena, l’Algérie est considérée comme le pays le plus intéressent. Nous espérons bien à moyen terme réussir à développer notre stratégie.

Gaidi Mohamed Faouzi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie