Pages hebdo Auto
 

Essais presse

Peugeot dévoile son nouveau pick-up

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez

Douze ans après l’arrêt de la production de la fameuse et très populaire 504 bâchée en Argentine, le groupe PSA renoue avec la production des pick-up.

La marque au lion a révélé, mercredi dernier, son nouveau Peugeot pick-up à Hammamet, la station balnéaire tunisienne, où a eu lieu le lancement commercial de ce nouveau modèle qui sera vendu dans la zone Moyen-Orient-Afrique. Successeur des fameuses 403, 404 et 504 bâchées, ce nouveau véhicule est disponible en versions 4x4 et 4x2 à double cabine, utile aussi bien pour un usage professionnel que privé. Nous l’avons essayé pour vous dans le cadre des essais internationaux presse, sur un circuit de 118 km, à Hammamet. Avec une ceinture de caisse haute et une large calendre, ce pick-up offre une bonne tenue de route et un excellent freinage. Sur la route, on sent un véhicule surélevé, robuste et confortable.

Lors des essais off-road effectués sur la plage de l’hôtel La Badira, la version 4x4 est très performante sur un petit circuit fortement accidenté. En sélectionnant le mode 4L (à vitesse courte) grâce à un petit levier, il suffit de débrayer, sans toutefois accélérer pour que ce véhicule roule tout seul. Il se met alors à progresser sur un parcours très escarpé. C’est juste phénoménal ! Avec un lettrage Peugeot visible sur la ridelle arrière qui fait office de signature identitaire, ce véhicule est un outil de travail fonctionnel sur tous les terrains. Dotée d’une charge utile de 815 kg, la benne est spacieuse : 1,4 m de long et 1,39 m de large. Sous le capot, le moteur 2,5 Turbo Diesel à rampe commune développe 115 chevaux. La version 4x4 se distingue du 4x2 par un arceau chromé au niveau de la benne, des barres de toit et des marchepieds latéraux. Ce modèle dispose de l’ABS avec EBD, d’airbags frontaux, des témoins de non-bouclage, d’une alerte vitesse programmable et de feux antibrouillard avant et arrière.
 

Un petit site d’assemblage en Tunisie

Proposé en double cabine à 4 portes (4x4 ou 4x2), le Peugeot pick-up sera importé de Chine en Afrique avant d’être fabriqué en Tunisie. Le groupe PSA et son actionnaire chinois Dongfeng Rich lanceront avec leur partenaire tunisien Stafim un petit site d’assemblage de ce modèle pick-up en Tunisie. «La future usine démarrera au courant du premier semestre de 2018 pour un volume annuel de 1200 unités destiné à couvrir les besoins du marché tunisien», a annoncé Abderrahim Zouari, vice-président de Stafim Peugeot, lors d’une cérémonie des essais presse. Ce projet, qui coûtera 30 millions de dinars tunisiens (environ 10 millions d’euros), devra générer 400 emplois directs et indirects avec un objectif d’atteindre un taux d’intégration de 30%.

En attendant le lancement de la production en Tunisie, les premiers véhicules sont développés et produits en Chine sur la plateforme de Dongfeng Rich (le groupe chinois premier actionnaire qui détient 14% du capital de PSA). Un deuxième pick-up sera produit en partenariat avec Toyota. PSA, qui ambitionne de vendre un million de véhicules dans cette zone à l’horizon 2025, prévoit le lancement de 23 nouveaux modèles en cinq ans. «Le groupe décline une stratégie qui vise le lancement d’un nouveau produit par an et par région», annonce un responsable de PSA lors d’une conférence de presse. PSA prévoit aussi de lancer en 2019 une usine au Maroc, dotée d’une capacité initiale de 90 000 unités annuelles. Des Peugeot 301 et Citroën C-Elysée d’entrée de gamme y sont prévues. Des usines qui s’ajoutent à celles du Nigeria, du Kazakhstan, de la Malaisie, de l’Ethiopie et du Vietnam.  
 

Cherif Lahdiri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...