Pages hebdo Auto
 

Essais Peugeot : La 301 facelift plus élégante et plus robuste

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.02.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le design de la nouvelle 301 évolue dans l’élégance pour s’offrir les codes stylistiques de la gamme actuelle de la marque au lion
Le design de la nouvelle 301 évolue dans...

Les essais en ce début d’année 2017 sur la Féline sont, cette fois-ci, un test sur les routes de Marrakech (Maroc) à bord de la nouvelle Peugeot 301 1.6 HDI 92 ch. Lancée en 2012, la Peugeot 301 est une berline compacte tricorps de la marque au lion. Au premier coup d’œil, la 301 restylée a des similitudes avec la Peugeot 508.

En effet, cette berline restylée conserve ses fondamentaux liés à sa robustesse, mais renforce ses qualités par de nouveaux atouts. Elle modernise son style tout en se dotant des toutes dernières motorisations et des récentes technologies. Le design de la 301, produite à plus 360 000 unités dans le monde, évolue dans l’élégance pour s’offrir les codes stylistiques de la gamme actuelle de la marque au lion. La calandre verticale intègre des facettes chromées horizontales (finition Allure) et le logo de la marque en son centre.

Ce dernier était auparavant placé en bas du capot. L’éclairage est modernisé, avec des projecteurs incorporant des feux de jour à LED placés dans le bouclier au-dessus des antibrouillards. A l’arrière, les feux s’affichent en forme de triple griffe, tandis que de nouvelles jantes bi-ton font leur apparition pour supporter des pneus allant jusqu’aux 16 pouces. A l’intérieur, la grande évolution prend effet par le biais d’un écran tactile de 7 pouces, de technologie capacitive, qui dispose d’un affichage de la caméra de récul, d’un système de navigation TomTom en 3D et une liaison Bluetooth pour la téléphonie.

Celui-ci duplique le contenu smartphone selon les standards Apple CarPlay, Android Auto et MirrorLink, un triplé encore inédit sur le segment. Moderne, l’habitacle se révèle aussi confortable et qualitatif. Les passagers disposent d’un espace généreux aux genoux et aux coudes. Par ailleurs, de nombreux rangements sont disséminés en son sein (bacs de porte avant, bac intégré à l’accoudoir avant ou bas de console centrale, boîte à gants). Le coffre n’est pas en reste.

La large ouverture du volet dévoile une soute de 640 litres, dont 35 contenus sous le tapis de coffre, soit 506 dm3 en VDA 210. Pour ce qui est des prestations de sécurité, elles sont de haut niveau avec un équipement complet : ABS, ESP, aide au freinage d’urgence AFU et détection de sous-gonflage DSG. Les occupants sont protégés par des airbags frontaux et latéraux, retenus par des ceintures trois points à l’arrière.

Pour les enfants, les sièges arrière sont équipés de fixations IsoFix. Sous le capot de la nouvelle 301, en plus des 1.6 VTi 115 ch en essence et 1.6 HDi 92 ch en diesel, la nouvelle 301 reçoit deux nouveaux moteurs récents répondant à la norme Euro 6 : les 1.2 PureTech 82 ch en essence et 1.6 BlueHDi 100 en diesel.

Le 3 cylindres essence PureTech équipe déjà plus d’un million de voitures de la marque dans le monde, mais aussi une boîte automatique dernière génération EAT6 (développée par Aisin) apparaît en option avec le 1.6 VTi 115 ch. En diesel, le moteur 1.6L BlueHDi 100 se caractérise par des consommations et un agrément de conduite record.

Sur le plan mécanique, les ingénieurs de la marque au lion ont mobilisé leur savoir-faire pour procurer à la berline tricorps un comportement dynamique au meilleur niveau (liaisons au sol adaptées pour routes dégradées, plaque de protection sous le moteur, pare-boues moulés, double barrière d’étanchéité, système de séparation air/eau…), lui permettant d’évoluer dans les conditions les plus rudes. A bord d’une 301 1.6 HDI 92 ch, notre premier constat au volant est la position de conduite qui ne prête guère le flanc aux critiques.

En dépit des conditions climatiques ce jour-là — des pluies torrentielles s’abattaient sur Marrakech —, notre mécanique se laisse mener sur la route en passant par les gorges de l’Atlas marocain avec aisance. Point de fatigue. La tenue de route de la berline de Peugeot est plutôt convaincante avec de bonnes liaisons au sol.

Dynamique, notre caisse est même souple sur les mauvaises routes que nous avons empruntées. Grâce notamment à la suspension à grands débattements de la 301 qui a une capacité à digérer les revêtements accidentés sans trop secouer ses passagers. La nouvelle 301 est donc une voiture apte à affronter des conditions difficiles et à amener à bon port sa… famille.

 

Peugeot Algérie : Quatre nouveautés prochainement sur le marché

Interrogé en marge de nos essais de la nouvelle 301 à Marrakech, le directeur commercial et marketing de la filiale algérienne de la marque au lion a dévoilé les nouveautés de sa marque qui seront introduites en 2017 en Algérie.

Ainsi, Peugeot Algérie compte introduire, une fois les licences et les quotas d’importation des véhicules neufs attribués, quatre nouveaux modèles : 301 facelift, 2008 restylée, nouveau 3008 et Traveller.
 

Rabah Beldjenna
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie