Pages hebdo Arts et lettres
 

Exposition . À la seen art gallery de Dély Ibrahim

Trois plus un

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.03.17 | 12h00 Réagissez

L’ouverture d’un nouvel espace artistique est toujours une bonne nouvelle.

Ces dernières années, plusieurs d’entre eux sont venus enrichir le paysage culturel national bien qu’en dehors de la capitale, ce mouvement demeure encore timide. Parmi ces nouveaux venus, la galerie Seen Art Galery, située à Dély Ibrahim, à la périphérie ouest d’Alger. Ce lieu d’art a commencé à se mettre en avant au cours de l’année dernière.

Ce mois-ci, la galerie s’est efforcée de se distinguer en proposant une exposition intitulée «Substance» (4 au 20 mars) consacrée essentiellement aux travaux de trois créateurs qui travaillent en trois dimensions. La sculpture est un art qui, dans notre pays, s’est moins affirmé que les autres disciplines des beaux-arts. Une des raisons principales tient au fait qu’elle exige des moyens assez importants (locaux, matériaux, outils) quand l’exercice de la peinture est déjà onéreux.

Ces aspects expliquent en partie l’engouement pour le travail de création à partir de matériaux et objets de récupération, souvent dénommé «récup-art». Presque quadragénaire, Merzouk Bellahcen est devenu ferronnier en 2008. Autodidacte, il a réussi à maîtriser l’univers du fer, produisant des meubles originaux et se lançant parallèlement dans la conception d’œuvres étonnantes à partir de déchets métalliques divers. Il présente surtout une série de silhouettes féminines qui ressemblent aux structures utilisées par les stylistes de mode.

Avec une économie remarquable de matériaux et de formes, il a aussi réalisé des figurines de musiciens, de danseuses étoiles et de sportifs. Ses deux compagnons d’exposition se situent eux dans la sculpture «classique», dans le sens où ils utilisent des matériaux «nobles». Ainsi, Areski Mezahem va chercher dans la richesse généreuse du bois des formes diverses naturelles ou artificielles tandis que Zaki Sellam dévoue son talent aux éléments géologiques comme la pierre ou le marbre.

De ces éléments, il a tiré surtout une série dédiée aux «Exilés» et la dureté du matériau vient accentuer la dureté des destins de migrants à travers leurs périples désespérés. A ces visions en trois dimensions, Seen Art Gallery a voulu ajouter celle de la photographie. Hocine Zaourar, lauréat en 1997 du World Press Photo et de nombreuses autres distinctions prestigieuses, se révèle en une douzaine de clichés argentiques sur le thème «New York, New York». C’est une expo dans l’expo et aussi une surprise qui nous mène de la grandeur cinématographique de Manhattan aux ruelles de Harlem, le quartier noir aux personnages si vivants. 

Adresse : Lotissement El Bina, n° 156, Dély Brahim, Alger. Tél : 05 40 45 09 45.

S.B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan 2014

Débats d'El Watan 2014
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie