Pages hebdo Arts et lettres
 

Alger. Design italien (et algérien) au MaMa

Made in...

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.03.17 | 12h00 Réagissez

Si les Italiens ont été incontestablement les maîtres de la peinture durant la Renaissance européenne, ils se sont imposés à l’époque contemporaine comme les virtuoses du design dans toutes ses application et déclinaisons, depuis la création de vêtements jusqu’à la conception de carrosseries automobiles.

Leurs grandes signatures du domaine sont présentes dans le monde entier, au point où il existe désormais une Journée mondiale du design italien. Cette année, elle sera célébrée en Algérie comme dans cent autres pays. Une initiative de l’ambassade d’Italie et de l’Institut culturel italien accueillie par le MaMa (Musée national d’art moderne et contemporain d’Alger), du 4 au 18 mars 2017.

C’est la deuxième fois que le design italien s’invite chez nous, la précédente ayant eu lieu au palais des Raïs (Bastion 23) en juin 2012 avec la découverte de la collection du palais Farnesina, siège du ministère italien des Affaires étrangères depuis 1959. Devant l’engouement du public, la manifestation, qui sera inaugurée aujourd’hui, semble déployer plus d’envergure et d’ambition.

Elle s’articule en deux volets d’exposition : l’un en solo, italo-italien, et le second, en duo, algéro-italien. Dans «Le grand jeu de l’industrie», le public algérien pourra découvrir une cinquantaine d’objets ou icônes qui incarnent le «Made in Italy», véritable marque internationale d’inventivité pratique et de subtilité formelle. Il s’agira d’objets qui, nous dit-on, ont «changé au fil des années les mœurs, l’histoire, l’économie et le style de vie de la société italienne».

A travers l’exposition «Le design italien rencontre le design algérien», il s’agira de mettre en dialogue des objets créés par des designers des deux pays et de confronter positivement approches, formes, couleurs et usages. C’est aussi une manière d’encourager des échanges outre-mer entre des créateurs qui partagent déjà un patrimoine universel et une sensibilité méditerranéenne.

Dans les deux expositions, la variété des objets inclura du design mobilier (chaises, fauteuils, tabourets…), du design d’objets (cuivres, céramiques…) ainsi que du design de luminaires. Le vernissage, programmé à 15h aujourd’hui, sera entamé par la commissaire d’exposition, Fériel Gasmi-Issiakhem, designer algérienne. Après la visite de l’exposition, une table ronde réunira Franco Raggi, architecte-designer, qui parlera de «L’histoire particulière du design italien» et Zoubir Hellal, designer plasticien, sur le thème «Histoire du dessein européen et de 40 années d’un dessein de designers algériens».

Nous avons relevé que l’artiste et ancien professeur, qui s’est longtemps consacré à cette question, suggère une nuance entre le design de l’Italie et les designers algériens, comme pour bien nous signifier que les efforts et les talents de nos compatriotes n’ont pas pu, jusqu’à présent, donner lieu à une véritable affirmation de cette discipline dans le pays.

Dans cette rencontre, qui sera animée par la nouvelle directrice du MaMa, Nadira Laggoune, historienne et critique d’art, ce sera sans doute l’occasion de relancer un débat nécessaire sur l’hypothétique développement du design algérien, sans oublier, hospitalité oblige, l’hôte italien qui reste, de plus, l’initiateur de cette manifestation.

Ameziane Ferhani
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie