A la une Economie
 

lundi 16 octobre 2017

«Les challenges commencent par l’essaimage de Fablab à l’échelle du territoire national»

Mme Nadia Chettab, docteur d’Etat en sciences économiques depuis 2001, est actuellement professeure chercheure en économie à l’université Badji Mokhtar de Annaba. Elle a exercé  auprès de l’OCDE en tant qu’experte dans le domaine de l’évaluation des politiques publiques en faveur des PME «Small Business Act» dans la région MENA. Experte consultante au niveau du cabinet du ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements (2005-2010), elle a co-rédigé en 2007 la «Stratégie et politiques de relance et de développement industriels».

 
 
	Le 11e Salon professionnel international «Alger-Industries», qui s’est tenu du 10 au 13 octobre 2017, à l’initiative des sociétés Batimatec Expo et Safex, vient de se terminer sur un sentiment de satisfaction largement partagé par les exposants nationaux et étrangers qui nous ont affirmé avoir conclu de bonnes affaires et des partenariats prometteurs.                    
	 

11e Salon professionnel international «Alger-Industries» : Moins d’exposants, mais beaucoup plus d’affaires conclues

Le 11e Salon professionnel international «Alger-Industries», qui s’est tenu du 10 au 13 octobre 2017, à l’initiative des sociétés Batimatec Expo et Safex, vient de se terminer sur un sentiment de satisfaction largement partagé par les exposants nationaux et étrangers, qui nous ont affirmé avoir conclu de bonnes affaires et des partenariats prometteurs.

 

Les échos du salon

 

«Tout effort de communication est gratifié par un retour sur investissement»

De nombreux exposants nous ont affirmé avoir beaucoup gagné en participant au Salon Alger-Industries. Certains ont étoffé leur carnet de commandes et d’autres mieux fait connaître leurs produits. Les industriels ont-ils, selon vous, commencé à prendre conscience des bienfaits de ce type d’action marketing.

 

«Granittam exportera du marbre de Tamanrasset à partir de fin 2017»

Créée en 2016, Granittam, filiale du Groupe des sociétés Hasnaoui (GSH), est spécialisée dans l’industrie de la pierre depuis sa phase initiale d’extraction jusqu’à la phase finale de transformation et de traitement. Elle exploite présentement des carrières de Tamanrasset (Outoul, Aguenar, In Guezzam et Silet) et se consacre à la transformation et au traitement de la pierre, respectivement au sud et au nord du pays. Omar Hasnaoui, directeur général du GSH, nous explique dans cet entretien les différentes phases ayant abouti au lancement de Granittam. Suivons-le.

 

«Le développement, c’est l’entreprise et Sonatrach n’est pas une entreprise»

 

Créer une filière entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur

 

Rachid Nadil nommé Pdg

dimanche 15 octobre 2017

Rachid Nadil nommé P-dg de Naftal

Le Conseil d'administration de la Société   nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers   (Naftal) a procédé dimanche à l'installation officielle de M. Rachid Nadil   en qualité de P-dg de Naftal, a indiqué un communiqué de cette entreprise   publique. 

 
Un million de quintaux sera destocké

Un million de quintaux sera destocké

L’Office national interprofessionnel des légumes et viandes (Onivel) procédera au destockage d'un million de quintaux de pommes de terre afin de stabiliser le marché durant ce mois d’octobre, avant l’entrée de la récolte de saison en mi-novembre, a-t-on appris hier auprès de cet office.

 

Un livre rend hommage à l’art de bâtir du groupe Hasnaoui

Un livre qui vient d’être publié aux éditions Casbah, rend hommage à la réussite entrepreneuriale du groupe Hasnaoui. Une cérémonie de présentation de cet ouvrage intitulé Les Hasnaoui, une entreprise citoyenne a été organisée, hier, à l’hôtel Méridien d’Oran.

 

Association Jisr France Djazaïr : Le numérique en débat

L’innovation, la recherche et développement ont été les mots-clés autour desquels s’est articulé le débat initié hier par l’association algéro-française, Jisr France Djazaïr, qui a organisé, à Alger, son premier séminaire autour du thème «Révolution numérique : innover, entreprendre, valoriser et partager».

samedi 14 octobre 2017

 
	Le coût du brent est actuellement de 55 dollars

L’Opep et l’AIE entrevoient un rééquilibrage courant 2018

Bonne nouvelle, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et l’Agence internationale de l’Energie (AIE) jugent que le marché pétrolier est en voie de rééquilibrage.

 

Liberté économique : L’Algérie au bas de l’échelle mondiale

 

Selon le FMI : Un Brexit sans accord est «inimaginable»

La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a déclaré jeudi à Washington que l’hypothèse d’un Brexit sans accord était «inimaginable», appelant  Bruxelles et Londres à réduire les incertitudes sur cet accord.

jeudi 12 octobre 2017

 
	Le plafond de production des pays membres de l’OPEP n’a pas été respecté

Les quotas encore dépassés

Selon le dernier rapport de l’Opep, la production pétrolière de ses membres s’est établie à 32,748 millions de barils par jour (mbj) en septembre dernier, contre 32,659 mbj en août.

 

«L’Algérie se rapprochera de l’équilibre budgétaire en 2019»

Les revenus de l’Algérie devraient représenter 32,3% du Pib en 2017, contre 29% en 2016, une hausse qui pourrait être attribuée à l’amélioration des cours de pétrole cette année.

 

Une croissance de 1,5%

La croissance du PIB global de l’Algérie a été de 1,5% au deuxième trimestre 2017 par rapport au même trimestre de l’année 2016, a appris l’APS auprès de l`Office national des statistiques (ONS).

 

Le FMI s’inquiète

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué, hier à Washington, que le maintien de l’appui monétaire dans les grandes économies pourrait intensifier les vulnérabilités et impacter la reprise économique.

 

BNP Paribas ne finance plus les activités liées aux hydrocarbures

mercredi 11 octobre 2017

Sonatrach peine à honorer ses contrats

Le PDG de Sonatrach a reconnu, lors d’une réunion hier avec les cadres de l’entreprise, que la situation de sa société n’était pas très bonne et qu’elle éprouve des difficultés à honorer ses engagements.

 

Améliorer l’attractivité de l’Algérie…

L’amendement de la loi sur les hydrocarbures vise à encourager la venue de nouveaux investisseurs étrangers et améliorer les recettes du pays, alors que la chute drastique des prix du pétrole a provoqué la réduction de plus de 50% des recettes extérieures ainsi que des recettes fiscales de l’Etat, a affirmé, hier à Alger, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

 

Le 11e Salon international de l’industrie ouvre ses portes à la Safex

Le 11e Salon professionnel international de l’industrie à ouvert ses portes hier au Palais des expositions des Pins Maritimes (Safex). Il a été inauguré par Kheiredine Medjoubi, directeur général du secteur public marchand au ministère de l’Industrie et des Mines.

 

Des prévisions du FMI : Le chômage 13,2% en 2018

Le Fonds monétaire international (FMI) a relevé légèrement à la hausse ses prévisions de croissance pour l’Algérie en 2017 et 2018, anticipant une baisse de l’inflation pour l’année prochaine.

 

Assistance : Mapfre fête ses 10 ans

Mapfre Assistance fête, cette année, son 10e anniversaire. «Mapfre a relevé haut la main le challenge de la durabilité, grâce à sa stratégie basée sur la recherche et l’innovation, la qualité de ses services et la valeur ajoutée de sa ressource humaine source de tout développement», lit-on dans un communiqué diffusé par l’entreprise.

mardi 10 octobre 2017

«Aucun pays n’a réussi à régler ses problèmes financiers en monétisant ses déficits et sa dette publique»

 

La Banque d’Algérie sur la corde raide

Le suivi de l’impact du financement non conventionnel sur la masse monétaire, l’inflation, la liquidité bancaire et le taux de change incombera à la Banque d’Algérie.

 

Objectif : prospection de nouvelles tendances

Iris, l’un des acteurs majeurs du marché de l’électroménager et de la téléphonie mobile, annonce dans un communiqué de presse envoyé à El Watan sa participation au Salon Gulf Information Technology Exhibition (Gitex) 2017 qui se tient jusqu’au 12 octobre à Dubaï World Trade Centre. 

 

L’Inped lance une formation en business et administration des affaires

L’Institut national de productivité et de développement (Inped) de Boumerdès a donné hier le lancement solennel  de la formation Master of Business Administration (MBA), maîtrise en administration des affaires, de rang excellence, destinée aux cadres supérieurs des entreprises.

lundi 09 octobre 2017

 
	Que reste-t-il des réformes économiques lancées juste après le soulèvement populaire du 5 Octobre 1988 ? Très peu, sinon rien, de ce que les Algériens étaient en droit d’attendre en termes de rupture, avec, notamment, le système du parti unique, les monopoles commerciaux et l’économie dirigée.         
	 

Les réformes de 1988 passées à la trappe

Que reste-t-il des réformes économiques lancées juste après le soulèvement populaire du 5 octobre 1988 ? Très peu, sinon rien, de ce que les Algériens étaient en droit d’attendre en termes de rupture avec, notamment, le système du parti unique, les monopoles commerciaux et l’économie dirigée.

 
 
	Le premier forage de In Salah a suscité de vives réactions des populations locales

Quid de la transition énergétique ?

Dans la perspective d’aller, à grandes enjambées, crise oblige, vers la diversification de l’économie nationale et des rentrées d’argent hors or noir, il a été décidé de reprendre le train de la transition énergétique. Sauf que, complètement «déboussolés», nos dirigeants peinent encore à trouver la parade, optant tantôt pour la voie du solaire, tantôt pour celle du schiste.

 

Un espace d’échanges et de concertation entre partenaires du secteur

La 11e édition du Salon professionnel international «Alger Industries» ouvre ses portes demain 10 octobre 2017 au Palais des expositions des Pins Maritimes (Safex).

 
 
	La litanie d’orienter le mécanisme du FNC vers l’économie productive et les activités créatrices de richesses est toujours de mise

Une équation difficile aux multiples inconnues

Maintenant que l’ordonnance du 26 août sur la monnaie et le crédit est en phase finale d’amendement via le projet adopté hier par les députés, place aux interrogations sur les domaines d’emploi du financement non conventionnel (FNC), plus particulièrement sur son impact sur la sphère productive. Des interrogations somme toute légitimes connaissant les engagements pris par le gouvernement à ce sujet. Certes, des détails ont été rendus publics sur l’utilisation de ce mode de financement mais beaucoup de points restent à éclaircir.

 
 
	Mohamed Cherif Belmihoub

«La seule politique industrielle possible serait celle d’un marché local concurrentiel»

 

Des secteurs en deçà de leur potentiel de production

 

Six Algériens dans le top 10

Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 40 ans.

 

Le projet confié au groupe Cosider au lieu de la société espagnole

dimanche 08 octobre 2017

 
	Abderrahmane Raouya, ministre des Finances devant les députés à l’APN

Le gouvernement élude les vraies réformes

Depuis sa nomination à la tête du gouvernement, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, n’a cessé de brandir l’étendard de la crise et d’une situation financière semblable à un «enfer».

 

«Les réformes structurelles des finances publiques ne sont pas à l’ordre du jour»

 

Le verdict final pour bientôt

 

<< < 12345 > >>

le dessin du jour
LE HIC MAZ
impact journalism days

 

Mes infographies

Chroniques
Point zéro Repères éco
El Watan Magazine

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie