A la une Economie
 

jeudi 01 février 2018

Exportations de gaz : Ould Kaddour s’en prend aux Européens

Le patron de Sonatrach dénonce un jeu de poker peu clair auquel s’adonnent les Européens sur leur propre échiquier gazier.

 

Gaz de schiste et offshore : Le potentiel fait l’objet de six études

De nombreuses études pour évaluer le potentiel de l’Algérie en offshore et en ressources non conventionnelles (gaz et pétrole de schiste) ont été lancées par l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), a indiqué Arezki Hocini, président de cette agence rattachée au ministère de l’Energie, cité par l’APS.

 

Hydrocarbures : Cuba commande du pétrole algérien

L’Algérie a signé, mardi dernier, un accord avec les autorités cubaines pour approvisionner ce pays en pétrole, durant les trois prochaines années.

mercredi 31 janvier 2018

 
	Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach

Hydrocarbures : Aux Etats-Unis, le patron de Sonatrach prend option pour le schiste

Devant un parterre de producteurs américains acquis à l’option du schiste, Abdelmoumen Ould Kaddour a parlé de la gestion de Sonatrach et du potentiel des ressources non conventionnelles en Algérie.

 

Les créances publiques éligibles au refinancement

Un nouveau règlement de la Banque d’Algérie (BA), permettant aux banques primaires d’accéder au refinancement de leurs créances détenues sur les entités publiques, vient d’être publié au Journal officiel (JO), modifiant ainsi le règlement de 2009 relatif aux instruments et procédures de politique monétaire.

 

20 millions de dollars de câbles exportés

La filiale algérienne du groupe égyptien Elsewedy Electric, spécialisé dans l’industrie électrique, a annoncé, hier, avoir procédé à sa première opération d’exportation de l’année 2018 depuis l’Algérie en expédiant plus de 1500 tonnes de câbles électriques à l’Italie, le Qatar et l’Egypte, pour un total de 20 millions de dollars.

mardi 30 janvier 2018

 
	Depuis la chute des prix du pétrole, le gouvernement cherche à attirer des investisseurs étrangers

Hydrocarbures : ENI veut investir dans l’offshore algérien

En octobre dernier, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, affirmait que la zone offshore, d’une superficie d’environ 100 000 km2, est totalement inexplorée.

 

«La coopération algéro-française avance bien»

Le projet de l’usine de vapocraquage d’éthane, entre Sonatrach et le français Total, est toujours en cours.

 

LG, le futur à portée de la main

Le CES, plus grand Salon dédié à l’innovation technologique en électronique grand public, s’est terminé en beauté cette année pour LG Electronics.

 

Marché pétrolier : La progression du schiste américain freine l’élan de l’or noir

Le léger regain de vigueur du dollar participait également au repli de l’or noir.

 

Repère : Dérives inflationnistes…

lundi 29 janvier 2018

Transport aérien : Turkish Airlines fête ses 30 ans en Algérie

Turkish Airlines a fêté récemment dans un décor féerique à l’hôtel El Aurassi (Alger) ses 30 années de présence en Algérie. Un événement qui a été mis à profit pour primer les meilleures agences de voyages et les médias algériens.

 
 
	La signature de la charte sur le partenariat public-privé a relancé le débat sur les privatisations

Privatisation des EPE : Un processus empêtré dans un carcan idéologique

Le processus de privatisation engagé, non sans difficultés, au milieu des années 90’ par les ex-holdings publics et subitement suspendu par la loi de finances complémentaire pour l’année 2009 a-t-il des chances de reprendre sous la houlette de l’actuel Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui avait, en tant que chef du gouvernement, donné son aval au premier train de privatisations qui s’était soldé par la vente de 450 entreprises publiques.

 
 
	La qualification de «Grande entreprise» passe désormais à deux milliards de dinars

Éligibilité à la DGE : Le grand déménagement (4e partie)

La qualification de «Grande entreprise» sera passée, au bout de quinze ans, pour les sociétés de droit algérien, d’un critère de chiffre d’affaires fixé en 2002 à cent (100) millions de dinars, pour être porté à deux (2) milliards de dinars à fin 2017, pour ce qui concerne l’éligibilité à la Direction des grandes entreprises (DGE).

 

L’ouverture du capital des hôtels publics relancée

A la faveur du débat enclenché suite à la signature de la charte sur le Partenariat public-privé (PPP) le 23 décembre dernier entre le gouvernement, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et le Forum des chefs d’entreprise (FCE), la question est relancée. L’ouverture du capital des hôtels publics est en effet de nouveau au menu du gouvernement. Les sorties à ce sujet se sont d’ailleurs multipliées.

 

Récit d’un parcours cahoteux

Figurant dans la liste des unités de l’EGT Est privatisables, l’hôtel El Hidhab, un établissement trois étoiles situé en plein cœur de Sétif, est depuis janvier 2006 entre les mains du groupe privé Sofafe (spécialisé dans la production de fils et câbles électriques) suite à une opération de rachat pour la somme de 65 milliards de centimes.

 

Jeux et enjeux autour d’une cession

«De toutes les entreprises déjà privatisées depuis les années 1990 à ce jour, pas une seule n’était en bonne santé financière. Pis, le plupart d’entre elles étaient en situation de quasi-faillite», justifiait le Premier ministre Ahmed Ouyahia lors de sa toute dernière sortie médiatique, lors de la conférence de presse tenue le 20 janvier à l’issue des travaux du conseil national de son parti (RND), manière de défendre le Partenariat-public-privé (PPP), version 2018.

 

Curieuse «concession» de Yahia Hamlaoui

Des contrats annuels à l’export de 200 000 tonnes pour le phosphate algérien de perdu au moment où l’Algérie ne trouvait plus de place pour ce produit sur le marché international.

 

Privatisations : L’interminable débat sans consensus minimal

 

Pourquoi la lettre ouverte de Achaïbou comme le colloque sur La Casbah arrivent trop tard

 

Le commerce intra-maghrébin très faible

Dans une nouvelle étude intitulée «Quelles alternatives populaires pour une intégration effective et durable», l’Union européenne (UE) dresse un résumé analytique sur le coût du non-Maghreb.

dimanche 28 janvier 2018

 
	Ministère des Finances à Alger

Impuissance faite mode de gestion

Les maux dont souffre l’économie nationale rempliraient des pages de manuels et glossaires tant ils sont nombreux et tant ils se sont accumulés au fil des ans et des décennies sans que les pouvoirs publics n’apportent de solutions.

 

Des professionnels prospectent le marché

Les fabricants de produits d’accueil pour l’hôtellerie ont sorti le grand jeu et une certaine compétition commence à s’installer.

 

Le thaïlandais PTTEP attend l’approbation du gouvernement

Le groupe pétrolier thaïlandais PTTEP a présenté le plan de développement du champ pétro-gazier de Hassi Bir Rekaiz (bassin de Berkine) au gouvernement algérien en décembre 2017 et prévoit son approbation au cours du premier trimestre de cette année, a annoncé avant-hier le groupe public thaïlandais.

 

Industrie mécanique : Le groupe AGM se prépare à l’exportation

Parmi les axes importants de la stratégie du Groupe public de l’industrie mécanique (AGM), le passage à l’exportation constitue une étape essentielle à réaliser, avec le soutien des partenaires étrangers possédant des réseaux commerciaux.

samedi 27 janvier 2018

 
	Pierre Gattaz, président du Medef

Une délégation du Medef prochainement à Alger

Le Mouvement des entreprises de France (Medef), la première organisation patronale de France, conduira début février une délégation de chefs d’entreprise française en Algérie, a annoncé mercredi dernier l’ambassadeur d’Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, via son compte Twitter.

 

Le pétrole reste à des niveaux élevés

 

Indices :

jeudi 25 janvier 2018

 
	Le siège de Sonatrach à Hydra

Quelle stratégie pour Sonatrach ?

Depuis son installation à la tête du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour tente de redresser la situation du fleuron énergétique national en proie à de multiples difficultés, dans le sillage notamment de la baisse des prix du brut et de celle de la production de pétrole.

 
«La loi de 2005 a introduit le régime moyenâgeux des concessions»

«La loi de 2005 a introduit le régime moyenâgeux des concessions»

 
 
	Les défis qui s’offrent à Sonatrach pour les dix prochaines années se traduisent par trois risques principaux : évolution de la consommation interne au-delà des projections établies, baisse des volumes à l’exportation et reconsidération des contrats de long terme et de la position de l’Algérie sur l’échiquier gazier européen.

Vers de nouvelles concessions

L’évolution des statistiques en matière de production d’hydrocarbures donne froid dans le dos.

 

«Il faut introduire plus de flexibilité dans la gestion des contrats»

mercredi 24 janvier 2018

 
	Siège de la Coface

L’Algérie en proie aux tensions sociales

La Coface évoque des faiblesses liées au poids excessif du secteur public, aux lourdeurs bureaucratiques, à l’environnement des affaires problématique, ainsi que l’existence de «lignes de fracture entre le pouvoir et la population».

 

Un nouveau milliardaire tous les deux jours

En 2017, 82% des richesses créées dans le monde ont bénéficié aux 1% les plus riches, alors que la situation n'a pas évolué pour les 50% les plus pauvres.

 

Pétrole : Les prix grimpent

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, prenait 29 cents, à 63,86 dollars.

 

Inflation : Un taux de 5,6% en 2017

L’évolution annuelle des prix à la consommation en 2017 a été de 5,6% par rapport à 2016, a indiqué l’Office national des statistiques (ONS), dans des chiffres repris hier par l’APS.

mardi 23 janvier 2018

 
	 L’institution de Bretton Woods estime que dans les pays où l’Etat dispose de marges de manœuvre importantes, comme en Algérie ou dans le Golfe, les gouvernements peuvent modérer l’allure des réformes contribuant à la réduction des déficits.

Le FMI conseille à l’Algérie d’y aller modérément

Le Fonds monétaire international (FMI) recommande à l’Algérie de réduire les déficits à une cadence modérée.

 

Bientôt une première évaluation

La liste des 851 produits soumis à la suspension temporaire à l’importation depuis ce début de l’année 2018 sera évaluée dans trois mois, a annoncé hier Alger le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, cité par l’agence APS.

 

Hausse du chiffre d’affaires en 2017

La filiale algérienne du groupe allemand spécialisé dans les hautes technologies, Siemens, a réalisé, en 2017, une hausse du chiffre d’affaires de l’ordre de 15% par rapport à 2016.

lundi 22 janvier 2018

Les réformes structurelles et les financements se font attendre

L’Afrique a du mal à avancer et à faire face aux défis qui l’attendent, notamment en ce qui concerne la réduction de la pauvreté, des disparités régionales et la lutte contre le chômage. Certes, il y a eu des signes de reprise économique en 2017 dans de nombreux pays du continent noir, mais les stratégies, les réformes structurelles et les instruments de financement se font encore attendre. Ce sont là globalement les conclusions du dernier rapport de la Banque africaine du développement (BAD) sur les perspectives économiques en Afrique dont le thème particulier est l’infrastructure et son financement.

 

<< < 12345 > >>

le dessin du jour
LE HIC MAZ
impact journalism days

 

Mes infographies

Chroniques
Point zéro Repères éco
El Watan Magazine

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Arts et lettres

Fronton : Les bons compagnons

la suite
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...