A la une Economie
 

De la viande importée pour diminuer la pression sur la production locale

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.05.18 | 12h00 Réagissez


Selon l’ANCA, 10 millions de quintaux de fruits et légumes seront commercialisés ce mois de Ramadhan à travers le territoire national. Une quantité à laquelle s’ajouteront 90 000 tonnes de viandes blanches et rouges, dont les prix seront moindres au niveau des marchés de proximité que ceux proposés sur les autres marchés, selon le ministère de l’Agriculture. Mais qui seront toujours loin d’être à la portée des bourses moyennes, puisque la différence avec les prix appliqués dans les boucheries, notamment, est presque insignifiante, allant de 100 à 200 DA le kilo. Ce sont les offices publics qui sont chargés d’alimenter les points de vente durant le Ramadhan en viandes, dont la production annuelle avoisine pour rappel les10 millions de quintaux, dont 5 de viandes rouges et 5 de viandes blanches. Des quantités supplémentaires de l’ordre de 50 000 tonnes sont importées pour être injectées sur le marché au niveau des points de distribution pour alléger la pression de la demande sur le produit local.

Samira Imadalou
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...