A la une Economie
 

Brahim Hasnaoui. PDG du Groupe des sociétés Hasnaoui : Plaidoyer pour une approche qualitative et durable dans l’acte de bâtir Réagissez

Le groupe des sociétés Hasnaoui (GSH) participe, à compter d’aujourd’hui et jusqu’au 26 avril, à la 21e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec).

 

«Nous attendons l’application effective du principe de la préférence nationale» Réagissez

samedi 21 avril 2018

 
	 Cet accord de limitation de la production, qui court jusqu’à la fin 2018, a permis de réduire l’abondance de l’offre et de pousser les prix vers le haut, le baril atteignant les 70 dollars contre 30 dollars en janvier 2016.

Un taux de conformité record à 149% en mars Réagissez

 

Production pétrolière : De nouveaux objectifs à cibler Réagissez

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui tiendra sa prochaine réunion en juin, devrait «jeter un regard neuf...

 

Sonatrach signe un partenariat avec l’Irak Réagissez

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a conclu, jeudi à Alger, un mémorandum d’entente avec le ministère irakien du Pétrole, visant à renforcer le partenariat entre les deux pays, a indiqué un communiqué du groupe Sonatrach,  cité par l’agence APS.

 

Indices : Réagissez

mardi 17 avril 2018

«Nous sommes engagés dans l’avenir énergétique de l’Algérie» Réagissez

 

«L’Algérie est la meilleure alternative pour l’Europe» Réagissez

Le patron du géant italien ENI a insisté sur le rôle de l’Algérie  en tant que «fournisseur important de gaz pour l’Europe et des perspectives qu’elle détient» dans le cadre de la diversification qu’entreprend le vieux continent, en termes  de sources d’approvisionnement.

 

Produits alimentaires : L’importation d’intrants autorisée Réagissez

Le ministère du Commerce a levé hier l’interdiction à l’importation pour certains intrants nécessaires à la production de plusieurs produits alimentaires.

lundi 16 avril 2018

Dysfonctionnements, incompréhensions et promesses de rectifications Réagissez

Cafouillage, incompréhensions et mécontentements entourent le dossier de restriction des importations qui fait l’objet à chaque fois de nouvelles annonces à la faveur des changements opérés dans la liste soumise à une évaluation régulière. Une situation qui n’est pas sans inquiéter les opérateurs économiques.

 

«L’impact est largement négatif avec des répercussions réelles sur l’image et l’attractivité du pays» Réagissez

Ahmed Lateb, expert industriel, estime qu’il est encore tôt d’évaluer l’impact  de l’interdiction de l’importation pour certains produits  sur le développement du tissu industriel. Cependant, dans l’immédiat,  ces mesures  ont eu des répercussions réelles sur l’image et l’attractivité  du pays. Des conséquences dues essentiellement selon notre expert à  l’incompréhension suscitée par ces mesures prises sans concertation avec les acteurs des différentes filières. D’où les dysfonctionnements. Pour M. Lateb, le fond du problème provient du fait que la réelle motivation de ces interdictions d’importation est la baisse de la facture des importations plus que la protection du tissu industriel. Pour assurer l’efficacité de telles mesures, il faut accompagner ces décisions par un  plan de  développement de compétitivité des filières et une surveillance sur les prix pour éviter les abus et les créations de monopoles, préconise-t-il.

 
 
	Le gouvernement compte se débarrasser d’un nombre impressionnant d’entreprises publiques économiques en faillite

Une solution possible pour les EPE en faillite Réagissez

Pour régler le problème du millier d’entreprises publiques économiques  en situation de faillite (actif net négatif), le Conseil des participations de l’Etat (CPE) autorise désormais les EPE à effectuer des opérations de «fusion» permettant aux entreprises du secteur public marchand de syndiquer leurs actifs. 

 

Concentration d’entreprises publiques : aspects juridiques Réagissez

La «concentration d’entreprises» est l’une des données fondamentales de l’économie moderne, et c’est la voie que paraît suivre le Conseil  des participations de l’Etat (CPE) pour affronter les problématiques de la relance des activités des entreprises relevant du secteur public (Entreprises publiques économiques - EPE).

 
 
	L’Algérie n’est pas en reste des autres pays membres de l’OMI en matière de pollution marine

Les pays pétroliers mis à l’index Réagissez

Avec plus de 11 milliards de tonnes annuelles, le transport maritime conteneurisé pèse actuellement environ 90% dans les échanges commerciaux à l’échelle mondiale, soit le double de ce qu’il pesait il y a 20 ans. La préservation de l’environnement marin est devenu aujourd’hui plus que jamais un enjeu majeur pour l’Organisation maritime internationale (OMI).

 

Résistera-t-on aux lobbys de l’industrie maritime ? Réagissez

dimanche 15 avril 2018

 
	Beaucoup de marchandises ont été interdites

Les opérateurs économiques s’impatientent Réagissez

Les opérateurs économiques des secteurs touchés par l’interdiction d’importation de certains intrants, nécessaires à leur activité de fabrication, attendent avec impatience la mise en œuvre de la décision de levée du gel annoncée récemment par le ministère du Commerce.

 

«Tout le système économique est orienté vers l’importation» Réagissez

 

L’AIE voit le rééquilibrage se poursuivre Réagissez

L’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui a maintenu vendredi sa prévision de demande de pétrole en 2018 malgré quelques facteurs d’incertitudes, voit le rééquilibrage du marché se poursuivre.

samedi 14 avril 2018

 
	Les premiers pas d’une décentralisation voulue à la fois par les collectivités locales et par l’administration centrale

Un PCD négocié et concerté à partir de septembre prochain Réagissez

Plusieurs communes concernées par ce programme inédit en Algérie, mais qui a fait ses preuves dans plusieurs pays ayant pris conscience que le développement ne se décrète pas du haut vers le bas, mais se construit du bas vers le haut.

 

Pétrole : Les cours au plus haut depuis fin 2014 Réagissez

Les prix du pétrole progressaient hier en cours d'échanges européens, le WTI atteignant un nouveau sommet en plus de trois ans, en raison du risque géopolitique et après le rapport mensuel de l'AIE.

 

Importations : La nouvelle liste négative publiée prochainement Réagissez

Une nouvelle liste de produits temporairement interdits à l’importation sera prochainement publiée, après l’achèvement de sa mise à jour.

mercredi 11 avril 2018

Les banques sous perfusion Réagissez

Le niveau de liquidité bancaire s’est accru de 77% en 2017, suite à la mise en œuvre du financement non conventionnel.

 

Pétrole : L'Arabie Saoudite affiche ses ambitions pour un baril à 80 dollars Réagissez

Alors que le baril de pétrole a repris une courbe ascendante, avec des valeurs au-dessus de 70 dollars, dans le sillage des tensions au Moyen-Orient et des menaces américaines de bombarder la Syrie, l’Arabie Saoudite affiche ses ambitions pour un baril à 80 dollars.

 

Le CPE valide des partenariats avec des sociétés émiraties Réagissez

Comme annoncé par El Watan dans sa précédente édition (8 avril 2018), le Premier ministère a confirmé hier l’aval du Conseil des  participations de l’Etat (CPE) pour la conclusion d’un partenariat algéro-émirati pour la relance du complexe sidérurgique d’El Hadjar.

mardi 10 avril 2018

 
	Le leader mondial de l'assurance-crédit, Euler Hermes, estime que le modèle économique algérien, qui repose fortement sur les entreprises publiques, n’est pas efficace

Euler Hermes dégrade la note de l’Algérie Réagissez

C’est sur la base d’une quarantaine d’indicateurs à court et moyen termes que le rapport d'Euler Hermes est établi. Dans ce rapport, la Tunisie partage le même classement que l’Algérie, en se voyant dégradée de la note B3 à C3, alors que le Maroc est assis dans la confortable case B de risque faible.

 

22 000 postes de travail à pourvoir Réagissez

Paradoxalement, la difficile conjoncture économique que traverse actuellement le pays n’influe pas sur le marché du travail du côté des Hauts Plateaux sétifiens où huit entreprises privées offrent, pour l’année en cours, pas moins de 22 030 postes.

 

Gaz naturel : Léger recul des exportations algériennes vers l’Espagne Réagissez

Les exportations algériennes de gaz naturel à destination de l’Espagne ont atteint 19 582 gigawatts-heure (Gwh) au mois de février dernier, soit une légère baisse de 2,7% par rapport au même mois de l’année 2017, selon les chiffres de la corporation espagnole des réserves stratégiques de produits pétroliers, cités hier par l’agence de presse EFE.

lundi 09 avril 2018

Malaise social sur fond d’érosion du pouvoir d’achat Réagissez

Depuis le début de l’année en cours, les mouvements de protestation se multiplient dans plusieurs secteurs, essentiellement l’éducation et la santé. Cette contestation est menée par une classe moyenne de plus en plus confrontée à l’érosion du pouvoir d’achat avec la flambée des prix et la dévaluation du dinar. Certes, les revendications exprimées jusque-là par les enseignants et les résidents grévistes ne sont pas d’ordre salarial mais elles ont un lien direct avec ce point.

 
 
	Walid Merouani

«Trouver un salaire d’équilibre compatible avec la productivité» Réagissez

 

Un lourd coût pour la collectivité, selon l’économiste Souhil Meddah Réagissez

Généralement, les mouvements de protestation déstabilisent directement les secteurs concernés ou ceux qui sont indirectement touchés.

 

Le signal fort de l’état commence à donner des résultats Réagissez

L’Algérie est sans doute l’un des pays les mieux lotis au monde en matière d’énergies renouvelables qui se déclinent sous formes d’énergie solaire, éolienne, géothermique et celle tirée de la biomasse. Si le soleil avec son potentiel d’irradiation de plus de 5000 Wh/m2 (10 fois la consommation mondiale) est à l’évidence la source plus généreuse en la matière, les trois autres sources d’énergies renouvelables ne sont pas négligeables et méritent attention.

 

Pourquoi le bilan économique de Bouteflika n’est ni bon ni mauvais, mais juste anachronique Réagissez

dimanche 08 avril 2018

Le feu vert du CPE Réagissez

samedi 07 avril 2018

 
	Ce Salon a démontré l’impact négatif des mesures relatives à l’importation

TIC en Algérie : Un secteur impacté par la crise et les restrictions budgétaires Réagissez

La participation des entreprises a été réduite. Le constat est unanime : le secteur des TIC connaît pratiquement un arrêt durant ce premier trimestre 2018 !

 

Pétrole : Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis pèsent sur les cours Réagissez

Hier, les prix du pétrole reculaient légèrement en cours d’échanges européens dans un marché qui avance à tâtons.

 

Fidor Bank : BPCE compte lancer une banque mobile en Algérie Réagissez

En 2017, BPCE a dégagé un bénéfice net de 3,02 milliards d’euros, soit un recul de près d’un quart par rapport à l’année précédente, selon un communiqué du groupe.

jeudi 05 avril 2018

Un déploiement massif des TPE en 2018

 Intervenant hier lors du symposium sur la place financière algérienne organisé à la Safex, la directrice de Satim, Mme Benkritly, a indiqué que «les banques se préparent activement à la propagation attendue des paiements électroniques».

 

Hydrocarbures : Cepsa augmente sa participation dans le champ de Bir El Msana

Le groupe pétrolier espagnol Cepsa, détenu par un fonds souverain d'Abu Dhabi, a porté sa participation dans le champ pétrolier de Bir El Msana (Hassi Messaoud) de 45% à 75%, après l'acquisition des parts détenues par la compagnie malaisienne Petronas (30%), ont rapporté hier divers médias espagnols, citant un communiqué de l’entreprise.

 

Le PDG d’Alliance Assurances, Hassen Khelifati, marque sa présence

 

12345 > >>

le dessin du jour
LE HIC MAZ
impact journalism days

 

Mes infographies

Chroniques
Point zéro Repères éco
El Watan Magazine

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Arts et lettres

En l’exil de lui-même

la suite
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie