A la une Culture
 

Salem Zenia et Samir Aït Belkacem distingués à Ostana en Italie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.04.17 | 12h48 | mis à jour le 21.04.17 | 16h53 Réagissez

 
	Salem Zenia
Salem Zenia

L’écrivain Algérien de langue amazigh (kabyle), Salem Zenia, reçoit le Prix International Ostana (Prix Spécial) , pour l’écriture en langue maternelle. Il est à son deuxième Prix International et plusieurs fois honoré pour l’ensemble de son œuvre.

Valence ( Espagne) de Notre Correspondant

L'initiative découle du désir de connaitre et de faire connaître des écrivains, des cinéastes, des compositeurs, des artistes, de différentes parties du monde, qui représentent par leurs qualités artistiques leur langue maternelle.

Les langues autochtones représentées au Prix Ostana ont la caractéristique commune d'être malgré elles reléguées à un second plan qui ne bénéficient pas de l'égalité des chances devant les langues dominantes. Pour cette raison chacune d'elles incarne une nature spécifique dans une biodiversité qu’il faut défendre, préserver, et protéger.

Depuis neuf ans, le Prix Ostana conserve son originalité et son caractère unique. Les organisateurs de ce Prix invitent dans une région de langue et culture occitane d’autres langues indigènes du monde entier pour les soutenir et les mettre au même pied d’égalité, les faire vivre dans une diversité linguistique lors du festival. La langue maternelle, et son histoire, pourrait bien devenir un outil pour faire la lumière sur le pays représenté, ainsi  que sa situation géographique et politique.

La neuvième édition (2017) du Prix Ostana invite différents écrivains, auteurs, créateurs, cinéastes, artistes, chercheurs et linguistes à se retrouver au Piémont en Italie, le temps d’un Festival.

Dans la catégorie Cinéma, le jeune producteur et réalisateur  Samir Ait Belkacem a été aussi  distingué pour ses travaux d’adaptation des œuvres cinématographiques et dessins animés. D’autres artistes et créateurs de différents pays ont été aussi distingués dans le cadre de ce Prix International.

Par ailleurs, Nos deux primés Salem Zenia et Samir Aït Belkacem sont les premiers représentants de la culture amazighe à accéder à cette distinction et  seront accompagnés en cette occasion par le Professeur Mohand Tilmatine qui animera une série de conférences. La remise des Prix, se fera à Ostana, du 1er au 4 Juin 2017.

Biographie

Salem Zenia , journaliste et écrivain algérien est né le 26 septembre 1962 à Freha ( kabylie, Algérie). Il a étudié à l'école de son village natal et puis au lycée masculin de Azazga et le journalisme à distance auprès de l’Ecole Universalis (Liège, Belgique). De 1990 à 1995, Zenia a travaillé comme journaliste à l’hebdomadaire régional Le pays/Tamurt. Il s’occupera essentiellement des pages en tamazight.En 1998, il fonde son  propre Journal , Racines Iz’uran, orienté essentiellement vers la promotion de la littérature berbère. Zenia vit depuis plusieurs années en Espagne.

Salem Zenia a réalisé plusieurs romans , entre autres , -“Tirga n Yidir” (Les rêves de Yidir) en 1993, Tafrara” (Aurore) en 1995, -“Iɣil d wefru” (Le sabre et le goupillon). en 2003, et des recueils de poèmes berbères comme “Tifeswin” (Printemps) en 2004, “Itij aderɣal”(Soleil aveugle)en  2007, Yella zik-nni”(Il était une fois) en 2008 et   Nekk d ajentad/ (je suis l’étranger) en 2015. Un Dictionnaire moderne tamaziɣt/ catalan a été réalisé  avec  Carles Murcia.

Ali Ait Mouhoub
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie