A la une Culture
 

Clip écologique de Zayen

L’art au service de l’environnement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.04.18 | 12h00 Réagissez

La protection de l’environnement est l’affaire de tous», ont souligné les artistes qui ont pris part à une rencontre organisée, mercredi, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, à l’invitation du chanteur Zayen, qui a mis  en branle un projet environnemental.

Ce dernier consiste en un clip de soutien à une opération de nettoyage dans plusieurs régions d’Algérie. Il est monté en collaboration avec la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. Karim, du groupe «les Abranis», a parlé de l’importance de ce projet. «Je suis vraiment très heureux d’assister à cette rencontre.

On doit aussi chanter pour servir l’écologie», a-t-il dit, tout comme Azouaou Oussadi, qui a, lui aussi, précisé que «cette action est louable. Il faut sensibiliser les gens à faire preuve de civisme au quotidien», a-t-il plaidé. «C’est une rencontre pour la bonne cause», a ajouté la chanteuse Kenza, avant que Rabah Ouferhat n’estime que  "ce travail est extraordinaire". De son côté, Kaci Abderrahmane a rendu hommage aux promoteurs de ce projet, tout en soulignant l’impact positif de cette action. Mouloud Assam  a également expliqué que ce genre d’activités permet aux villes et villages de rester propres.

Le poète Slimane Belharet a salué l’initiative de Zayen, qui a décidé de réunir des artistes autour d’un clip sur l’environnement. Pour Nabila Goumeziane, directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, quand une action d’intérêt général est initiée par des artistes, elle peut provoquer un grand impact positif. La même responsable a rappelé qu’une opération de nettoyage est prévue, dans le même sillage, pour aujourd’hui, dans la ville de Tizi Ouzou, en collaboration avec les directions de la wilaya.

«Le clip Dda Musa laisse apparaître une consonance linguistique telle que le kabyle, l’arabe, le chaoui, le m’zab, le français, le russe. La chanson est interprétée par une trentaine d’artistes. En Algérie, il existe de nombreuses organisations compétentes en la matière, l’idée étant de mobiliser la population, mais aussi les artistes ayant pris part à l’enregistrement du clip», a souligné l’auteur et animateur de télévision,  Farid Galaxie.

Hafid Azzouzi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie