Chroniques Point Zéro
 

Saha saha

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 09.01.17 | 10h00 Réagissez


Quand l’argent manque, c’est souvent la santé qui est touchée en premier. Car on dit saha en Algérie pour dire merci, bonjour, bravo ou au revoir et on lance immanquablement un saha lik après manger, un verre d’eau, une douche ou un bain et même pour une nouvelle coupe de cheveux.

C'est dire que la santé est au cœur de la préoccupation et si on peut encenser le régime jusqu’à la fin du monde en brandissant des drapeaux aux balcons, on ne peut louer ses réalisations dans le domaine de la santé ; peu d’hôpitaux, une prise en charge médiocre et des morts par paquets dus au manque d’infrastructures et de traitements adaptés. Le tout couronné par un ministre de la Santé, simple licencié en droit, à qui on a confié l’immense responsabilité de veiller sur les corps de 40 millions d’habitants au lieu de lui donner le ministère de l’Artisanat. Il ne s’agit pas de revenir sur ses approximations ou ses mensonges sur ce qu’il a dit et dit qu’il n’a pas dit, ce sont ceux qui l’ont nommé à ce poste de responsabilité si sensible qui sont en cause, ayant eu largement le temps de réfléchir pour ne trouver que lui à mettre à cette place.

Des civilisations perse et arabe, d’Ibn Sina et sa célèbre encyclopédie médicale à Ishaq Ali Ben Rahawi, premier rédacteur d’une déontologie du médecin (Adab at Tabib), on aura retenu peu de choses, à part le fait que quand l’un de nos responsables a mal à la tête, il court prendre un avion, ce qui relie d’ailleurs ce réflexe primal à une autre invention, celle du transport aérien. Des Bimaristans fonctionnant comme premiers hôpitaux publics accueillant gratuitement les gens de toutes les religions à l'hôpital Qalawun du Caire qui pouvait soigner à l’époque 10 000 patients, on aura oublié que les maladies, y compris celles du sous-développement, se guérissent. Le plus grand hôpital d’Afrique vient d’être inauguré. Au Ghana. L’Algérie reste le plus grand pays d’Afrique. Ses dirigeants sont peut-être les plus grands malades du continent. Saha fina.

Chawki Amari
 
Du même auteur
Gravity, de zéro G à la 4G
Les pores de l'import
Journal d'un frère (5)
Journal d'un frère (4)
Journal d'un frère (3)
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie