Chroniques Point Zéro
 

Rattrapage pour tous

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.07.17 | 12h00 Réagissez


Du jardin de sa résidence de Zéralda, le Président a nommé un nouveau gouvernement. Ce qui tombe bien parce que c’est l’été, il fait chaud, la mer est belle et une bonne partie des plages de l’Ouest algérois ont été fermées pour laisser les dirigeants, leurs enfants et les copines de leurs enfants nager tranquilles.

Ce qui d’ailleurs permet à une élite à la compétence très discutable de pomper 50 milliards de dinars du contribuable par an pour vivre au Club des Pins, soit l’équivalent du «montant dévolu aux Plans de développement (PCD) de toutes les communes du pays pendant 2 ans», selon le RCD, qui veut une enquête sur le sujet.

Mais bref, le nouveau Premier ministre passe des mois à évaluer le travail de son prédécesseur Sellal et, comme le dit le nouveau ministre de l’Industrie (lui-même importateur et député à l’époque où il a voté pour le plan de l’ancien gouvernement) : «Nous sommes en phase d’évaluation.» Evaluer quoi ? Le travail de l’ancien ministre.

Bref, après quelques mois, voire une année, de nouveaux plans arrivent mais n’ont pas le temps de faire effet que du jardin de sa résidence à Zéralda parce qu’il fait toujours chaud, le Président nomme un nouveau gouvernement, qui va passer encore des mois à évaluer le travail du précédent. En bref, 70 milliards de dinars ont été injectés par l’ancien gouvernement pour créer une industrie, le résultat est encore à l’étude par le nouveau gouvernement.

Pour les 50 milliards de dinars offerts aux vacanciers du Club des Pins, le sujet n’est pas encore à l’étude, mais déjà 120 milliards de dinars sont sortis des caisses pendant que le nouveau gouvernement se demande combien il va falloir injecter pour le nouveau plan, parce qu’il va y avoir un nouveau plan. Sauf qu’il n’y a plus d’argent. Au lieu d’aider les candidats au baccalauréat à repasser l’examen parce qu’ils se sont réveillés trop tard, peut-être faudrait-il penser à instaurer une session de rattrapage pour les Premiers ministres qui arrivent trop tard.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...