Chroniques Point Zéro
 

Promenade des sans-souci

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.04.18 | 12h00 Réagissez


Déjà, la formulation était étrange, «le Président effectue une visite à Alger». Comme s’il n’y habitait pas et venait de loin, tel un président étranger rendant visite à une ville étrangère, invité par ses étranges habitants qui en réalité ne l’ont pas vraiment invité.

Ensuite, comme les souloutates el ma7aliya, autorités locales, savent si bien le faire, de la démesure. Portraits de 3 mètres du Président de l’époque où il était en forme, icônes géantes et sacrées rappelant la mégalomanie des régimes de Saddam Hussein, Kim Jong Il, ou autres autocrates. 500 chevaux, fanfares et troupes folkloriques tandis que des témoins affirmaient avoir vu écrit dans le ciel «Dieu est grand» en caractères néo-kufis.

Public trié par profiling scientifique et des milliers de jeunes en drapeaux entassés dans des bus pour être lâchés au bon moment comme des ballons en couleur, chômeurs et collégiens réquisitionnés, certains payés en espèces, d’autres en ce fameux sandwich cachir, l’incontournable pause-déjeuner du militant malgré lui. Telle une journée fériée, chômée mais pas payée, Alger était fermée comme le métro, tandis que la place, qui porte encore le nom des martyrs morts pour l’indépendance, était bouclée par des policiers en civil et policiers tout court, patrouillant sourcils froncés à l'affût du moindre signe d’opposition démocratique.

Un bain de foule sans eau et une sortie sans discours, chaise roulante en kevlar, cortège familial et louanges à Dieu pour nous avoir donné un si bon chef d’Etat qui a réussi l’exploit de faire construire 10 stations de métro en 20 ans, le tout sous la direction du maire d’Alger-Centre, qui a rejoint le FLN dès le lendemain de son élection. Mais que s’est-il passé hier ? Le Président a visité la mosquée Ketchaoua, rénovée par les Turcs, puis sans payer a pris le métro, construit par les Allemands.

Puis est rentré chez lui avec son frère dans sa voiture qui n’est pas de Tahkout, pour retourner à Zéralda. Où il compte s’établir jusqu’à son 7e mandat.
 

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...