Chroniques Point Zéro
 

Pourquoi les méchants gagnent toujours ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.04.17 | 12h00 Réagissez


De Ben M'hidi à Saadani puis à Ould Abbès, ses enfants et cousins, c’est le FLN qui n’a plus grand-chose à voir avec son prédécesseur, mort au combat. Intrigues et argent sale dans le domicile même du premier représentant du parti, aux étages supérieurs de l’édifice conçu qu’avec des ascenseurs particuliers. Des élections dans ce cadre ? Pourquoi pas, mais on a lu avec attention les explications de Bachir Frik, ancien wali, sur la façon dont les élections ont été truquées en faveur des partis du régime, FLN et RND en tête.

Les décideurs ont-ils changé ? Une partie de la population pense que non, et que donc il ne sert à rien d’aller voter, même si Hamid Grine leur interdit de le dire, une autre que oui, confiante ou naïve selon le point de vue. Reste que des militants du FLN en sont encore venus aux sabres à Tlemcen, où une violente bagarre a éclaté entre militants ; trois blessés, dont un évacué serait mort. Fait anodin qui arrive partout ?

Et le secrétaire général du FLN qui s’avère, selon un vrai moudjahid de Aïn Témouchent, un faux qui usurpe le titre, salissant ainsi la mémoire des libérateurs qui ont laissé un sigle, FLN, terrain public sur lequel se sont regroupés hyènes, chacals et autres espèces de charognards.

Ould Abbès faux moudjahid, faux débat ? Où est le vrai débat alors ? Le sachet de lait et la stabilité, l’équipe nationale de football et la réconciliation ? D’où cette question toute bête : pourquoi est-ce le parti le plus mafieux qui va gagner les législatives ? La première réponse serait que le régime est lui-même mafieux.

Mais s’il ne l’est pas, pourquoi son émanation première, le FLN, est-il dirigé par des faussaires ? Il n’y a pas de réponse précise à cette question, à part qu’un mafieux est plus facile à gérer, n’obéissant qu’à l’argent et à aucune autre considération. Semma3 soutek ? Logiquement, c’est aux militants du FLN de faire entendre leur voix afin de ne pas passer pour les complices du crime. Dans le cas contraire, Ould Abbès est innocent.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...