Chroniques Point Zéro
 

Les grands voyageurs (3) Erdogan en Syrie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.03.18 | 12h00 Réagissez


Un proverbe soutient qu'il est préférable d'avoir beaucoup voyagé dans sa vie que de vivre longtemps. Erdogan, récemment invité d’honneur à Alger à l’invitation de son homologue algérien, est un grand voyageur qui aime sortir de ses frontières.

C’est d’ailleurs quand il est ailleurs qu’on essaie de prendre sa place, d’où cette tentative ratée de putsch contre lui auquel le général Toufik n’a pas participé, et qui a fait de Tayyib Erdogan l’auteur de près de 50 000 arrestations et 140 000 licenciements. Soit beaucoup plus qu’El Hamel et Benghabrit réunis, ces personnes radiées étant soupçonnées d’appartenir à la mouvance Gülen, du nom de cet opposant prédicateur installé aux USA. L’Amérique, grande alliée théorique de la Turquie, avec qui elle entretient depuis le début de l’année des relations verbales d’une grande violence, accusant les USA «de mettre en place une armée terroriste à ses frontières».

C’est tout le paradoxe, Erdogan est allé deux fois en Syrie, la première pour abattre Al Assad et détruire son pays avec les forces de l’OTAN, la seconde pour y massacrer les Kurdes, alliés à personne, estimant que ce groupe ethnique particulièrement combatif possède d’importantes ramifications en Turquie et doit être rasé à la base. Sauf que la mode actuelle qui consiste à incriminer la Turquie n’est pas innocente, comme ne le sont jamais les campagnes des médias mainstream, car en termes de droits de l’homme, l’Arabie Saoudite ne fait pas mieux, continuant à détruire le Yémen dans l’impunité totale. C’est que sûrement, la Turquie est en train d’opérer un virage en s’éloignant un peu de l’OTAN et de son commandement américain. Tayyip, le prénom d’Erdogan, qui signifie Tayyeb, le bon, n’est pas pour autant un bon. Mais il voyage, étend son influence et compte bien jouer dans la cour des grands. Tout le contraire des pays colonisés par la Turquie, qui ont choisi de rester dans leurs frontières en priant le ciel pour qu’il ne leur tombe pas dessus. 

Demain, (4) Poutine en Tchétchénie
 

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie