Chroniques Point Zéro
 

Le (petit) livre de la jungle

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.05.18 | 12h00 Réagissez


Il était une fois un âne qui broutait paisiblement une salade de concombres, quand un zèbre passa par là. Lui faisant remarquer qu’en dehors de son pyjama rayé, ils étaient plus ou moins semblables, le zèbre demanda à l’âne de s’unir pour arrêter de se faire manger par les lions, guépards et autres prédateurs qui adorent la viande même en dehors du Ramadhan.

L’âne lui expliqua que d’abord, il était végétarien, et qu’ensuite il n’aimait pas les problèmes. Arriva un sanglier qui expliqua aux deux cousins qu’il en avait marre de se faire insulter et puisque il était interdit de consommation, ils devraient être le plus nombreux et normalement, c’était à lui de diriger la jungle.

L’âne rectifia en expliquant que lui aussi était interdit de consommation, ce à quoi rétorqua le zèbre que pendant le Ramadhan, il arrivait de faire de la viande hachée avec de l’âne.

C’est là où le mouton passa pour remettre les choses en ordre. Il expliqua que la religion interdit même à un cousin du porc de diriger une nation, un peuple ou un petit groupe, y compris d’animaux, et surtout que là où ils vivaient, ce n’était pas une jungle, mais une petite forêt entourée d’énormes cités AADL, et que logiquement, il ne devrait pas y avoir de zèbres et encore moins de zèbres qui parlent.

Le zèbre retourna dans sa savane et une chèvre arriva pour conseiller à tout le monde d’aller voir le lion, même si logiquement, selon toujours le mouton, il n’y a pas de lions dans les forêts. Le pays étant aussi absurde que son système de gestion, le groupe alla voir le lion dans sa tanière du bord de mer.

Il s’aperçut que le lion était déjà mort, une foule de vautours et de requins s’activant autour, même si, selon le mouton toujours, les requins ne marchent pas sur la terre. Déçu, le groupe retourna dans sa forêt, à l’exception de l’âne qui resta, trouvant la pelouse de la résidence excellente. C’est ainsi que l’âne réussit à devenir chef d’un parti politique dont l’unique programme est de coiffer la crinière d’un lion mort.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...