Chroniques Point Zéro
 

Le monde selon Rafic Ramdan (3)

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.06.17 | 12h00 Réagissez


Dans son lit mou avec sa tablette Condor gagnée dans un concours de grimaces, Rafic Ramadan, qui n’est pas le frère de Tarik Ramadan, suit de très près l’actualité internationale. Il a, par exemple, appris qu’une nouvelle fois, un ambassadeur français à Alger a été nommé directeur de la DGSN à Paris, comme quoi avec un bon stage à Alger, on finit souvent à la tête des services de renseignement français.

Ensuite, que l’Algérie est la 26e puissance militaire au monde, selon Global Fire Power, ce qui va faire plaisir à Gaïd Salah, et que la police algérienne est classée 5e au monde en moyens et efficacité, selon Ronald Kenneth Noble, ancien secrétaire général d’Interpol, ce qui là, va contenter El Hamel. Mais la police pour quoi faire ? Rafic Ramadan a discuté sur Facebook avec Ahmed l’Ahmadi, se plaignant d’être harcelé par la police qui, au lieu d’enquêter sur la corruption au sommet de l’Etat, préfère la traque des petits.

200 Ahmadis sont poursuivis en justice, selon l’avocat Salah Debouz, ce qui ressemble fortement à de l’Inquisition telle que pratiquée par les catholiques espagnols, mais il y a 5 siècles. Qui est Torquemada dans ce cas, s’est demandé Rafic Ramadan, Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses, ou El Hamel, patron de la DGSN ?

En poussant un soupir de soulagement du fait qu’il soit sunnite malékite de centre-gauche et non pas chiite, chrétien, assyro-chaldéens, bahaï, druze, bouddhiste, yézidi ou ibadite, Rafic Ramadan, toujours sur Facebook en attendant l’heure du f'tour, a laissé Ahmed l’Ahmadi pour discuter avec d’autres.

Ali le Chiite, Yahia le Mozabite, Crocro le Chrétien et David Hachak, qui ont eux aussi les mêmes problèmes qu’Ahmed, en 2017 on doit se cacher pour pratiquer sa foi, tout comme les femmes se cachent pour fumer. Le Moyen-âge ? Oui, en plein dedans. D’ailleurs on se bat encore dehors à coups d’épée, les femmes portent des armures pour sortir et le seigneur ne sort jamais de son château-fort. A quand une réforme du calendrier ?

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie