Chroniques Point Zéro
 

L’homme partage 50% de son ADN avec la banane

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.01.17 | 10h00 Réagissez


Même le ministre de la Pêche le sait, la banane est, pour des raisons inexpliquées, le fruit le plus prisé des Algérien(ne)s. C’est donc pour d’évidentes raisons de sadomasochisme qu’elle est actuellement cédée à 600 DA le kilo, soit 100 DA la banane. Ce qui n’a pas manqué de susciter la colère, comme si l’IDH, l’inflation ou le taux de chômage s’effaçaient en tant qu’indicateurs de crise devant le prix de la banane. Cette focalisation n’est pas pour autant totalement absurde puisque même l’Etat, à chaque fois qu’il veut gagner de l’argent sans travailler, surtaxe les cigarettes, l’alcool et la banane.

On peut comprendre pour les deux premiers, personne ne s’en plaindra parce qu’ils sont censés être néfastes, mais pourquoi la banane ? Mystère, d’autant que l’homme partage avec la banane 50% de son ADN, ce qui ne veut pas dire qu’un homme sur deux est une banane mais que leur patrimoine génétique se ressemble, tout comme le génome humain ressemble à 99,4% à celui du chimpanzé, 90% pour le cochon, 60% pour les éponges et 80% pour le ténia, pas la ville mais le petit serpent. Sauf que la banane est un concentré de potassium, minéral essentiel qui assure plusieurs fonctions vitales, dont celle, très importante, de faire baisser la tension artérielle. D’où cette théorie qui évoque une manipulation (non génétique) pour faire monter la tension et provoquer des émeutes afin de se (re)légitimer en tant que garant de la stabilité devant les mains étrangères, comme vient de le souligner le sociologue Nacer Djabi :  «L’émeute ne menace pas le système, elle lui sert de fortifiant.» Vrai ? La seule chose que l’on sait est dans la loi de finances, dans une phrase écrite telle quelle : «Pour les véhicules de cylindrée excédant les 2000 cm³ dont les véhicules tout-terrain et les bananes fraîches, le montant de la TIC est passé de 20% à 30%. » Dans la tête obscure du dirigeant, on ne peut comprendre qu’une seule chose : désormais, il sera plus cher de conduire une banane.

Chawki Amari
 
Du même auteur
473 millions de mots
Voter avec le larynx
Les points de convergence
Le monde selon Lalla Chemti
Et si la fente de l’urne était en dessous ?
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie