Chroniques Point Zéro
 

L'éternel retour du concret

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.05.18 | 12h00 Réagissez


Malgré le discours ambiant, les faits sont têtus, car le concret est toujours plus fort qu’un concept, aussi séduisant soit-il. Pour la simple raison que la réalité finira toujours par lui donner tort, ce que Lénine appelait «l’éternel retour du concret», les faits sont radicaux, ils ne négocient pas. Même si l'on a pu voir dernièrement un groupe d'extraterrestres filmés par les caméras du service public offrir un cheval à une photo du Président, et plus récemment un dromadaire offert au même poster, le réel finit toujours par revenir et s'imposer.

C’est comme annoncer une inflation officielle à 4%, alors que ceux qui font leurs courses ont bien vu qu’elle était au moins de 30%, voire 50%. L’irréel peut être entretenu, mais il est assez vite rattrapé et on peut citer la finale de la coupe d'Algérie, où le Premier ministre a bien vu à quel point il était détesté par un peuple qui paya par ailleurs son salaire à travers des prélèvements d'impôts. Pourquoi nommer comme Premier ministre un homme autant détesté ? Un paratonnerre pour canaliser la haine ? Possible, mais la réalité est celle-ci : le Premier ministre est impopulaire et les décisions de son gouvernement, comme celle d'augmenter le timbre du permis de conduire à 5000 DA et celui de la carte grise à 10 000 DA, le sont aussi.

Car c'est une malversation, si l'Etat n'a plus d'argent à cause de sa mauvaise gestion et des énormes privilèges accordés aux hauts fonctionnaires et catégories amies, il n'a pas à aller le chercher chez le citoyen. D’ailleurs si chacun sait que les lanceurs d’alerte sont plus souvent poursuivis par la justice que les corrompus haut placés ne sont objets d'enquêtes, au lendemain de la Journée de la presse, le Président a quand même appelé les journalistes à «dénoncer les malversations» On pourrait commencer par poursuivre en justice tous les dirigeants, conseillers et experts si bien payés par le contribuable, qui n’ont finalement pas fait avancer le pays d’un dollar. Ce serait du concret.

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...