Chroniques Point Zéro
 

L'Algérie dans sa première guerre mondiale

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.04.18 | 12h00 Réagissez


Des diplomates expulsés du vieux continent, du nouveau et de Russie, fermeture de consulats de part et d'autre et une «riposte militaire envisagée» par la Première ministre britannique. 40 navires de guerre chinois se sont positionnés au sud du pays pendant que l'armée russe exhibait ses nouvelles armes, dont un nouveau système de défense antimissile destiné à se protéger de frappes aériennes et spatiales.

Pour une guerre mondiale, il faut toujours un prétexte, pour la première ce fut l'assassinat de l'archiduc Ferdinand d'Autriche à Sarajevo, pour la seconde une fausse attaque polonaise en territoire allemand qui déclencha l'invasion de la Pologne, entraînant le conflit mondial. Cette fois-ci, probablement cet empoisonnement d'un agent double russe en Angleterre, les deux pays s'accusant mutuellement.

La tension organisée monte, plusieurs avions ont été interceptés sur le territoire russe, le Pentagone a rallongé son budget de 700 milliards de dollars alors qu'un matraquage médiatique attaque la Russie de Poutine, accusée de tous les maux. L'Algérie ? Pendant les deux premières Guerres mondiales, elle était sous occupation française et ne pouvait que suivre le mouvement, envoyant sa population mourir pour des guerres qui n'étaient pas les siennes. Pour la troisième guerre mondiale, elle est un pays indépendant, libre de ses choix géostratégiques, et ce sera pour elle la première. Va-t-elle faire comme la Suède ou la Suisse en restant neutre ou épouser l'un des axes, USA et ses vassaux ou la Russie et ses rares alliés pour une finale Russie-USA, vieux match qui ne s'est jamais terminé ? Tout dépend.

Le Président termine sa vie à Zéralda et le chef d'état-major, né au début de la Seconde Guerre mondiale, n'a pas connu la première, malgré son âge avancé. L'Algérie n'a pas de missiles intercontinentaux ni d'arme atomique, mais des troupes de valeur, Mouloudia, CRB, USMH, MOB, ESS ou CSC, des millions de supporters dopés, capables d'envahir la moitié de la planète. Attention.
 

Chawki Amari
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...