Chroniques Point Zéro
 

Feraoun le pharaon

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.11.17 | 12h00 Réagissez


Ce n’est pas grâce aux cryptocrates, toujours tapis dans l’ombre de leurs parapluies sans fil, mais par le travail de quelques médias courageux que des responsabilités sont identifiées. En dehors du fait que l’on sache maintenant que c’est bien Zorro qui se cachait derrière le masque de Zorro, alors que le mystère perdurait depuis des décennies, on vient d’apprendre par Maghreb emergent, un site d’informations très crédible, que c’est bien la ministre des Télécoms, Houda Imane Feraoun, qui a ordonné à Algérie Télécom, par son monopole sur l’internet fixe, de bloquer l’accès au site d’information TSA, Tout sur l’Algérie. Le 5 octobre dernier donc, outrepassant ses droits et les droits d’une manière générale, la ministre, qui n’est pourtant pas une gérontocrate de 80 ans et est née avec l’internet, donnait un ordre non publiable pour bloquer un média tout à fait légal, exerçant en Algérie et payant plus d’impôts que l’importateur du coin.

Le choix de la date du 5 octobre peut paraître insultant pour une génération qui est sortie dans la rue réclamer, entre autres, le droit d’être informée autrement que par les médias officiels propriétés du gouvernement, mais le 15 octobre, la même ministre niait être impliquée dans le blocage du site TSA, demandant aux journalistes de voir avec Algérie Télécom, qui bien sûr n’a jamais répondu aux questions, pas même par e-mail. Dans la foulée, le Premier ministre Ouyahia, que l’on pourrait assimiler à un contraire exact de Zorro, jurait que son gouvernement n’est pas responsable de cet acte liberticide. On ne sait pas si la ministre des Télécoms a appelé Algérie Télécom avec son téléphone portable, ni quel opérateur elle utilise, ou si elle appelle avec un fixe et si elle paye ses communications. Mais elle a agi selon son nom par le syndrome du Feraoun, le pharaon, qui a le droit de vie et de mort sur tout être humain, animal et végétal, et même sur les organismes électroniques. Sauf que les pharaons égyptiens, les vrais, assumaient leurs actes.  
 

Chawki Amari
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...