Chroniques Point Zéro
 

Calendrier printemps été automne

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.03.17 | 12h00 Réagissez


Mars, les vents de sable au Sud, les grandes batailles au Nord pour les listes électorales. Quelques morts à l’Ouest, des blessés à l’Est. Une nouvelle rumeur fait état de la mort du Président, mais une autre rumeur affirme que la rumeur est une rumeur. Le 21 mars, c’est le printemps, on offre des fleurs aux arbres, avril, les élections, des boîtes, des rideaux et des bulletins. Une foule nombreuse filmée en plan serré vient faire entendre sa voix.

Au fond d’une boîte, on a retrouvé une photo du ministre de l’Intérieur qui jure que les élections ont été aussi propres que l’appartement du secrétaire du FLN. Le décompte est sans appel et sans surprise, le FLN gagne, avec le RND et le MPA, nouveau satellite géostationnaire en orbite autour du butin. Ceux qui n’ont pas voté ne sont plus considérés comme des Algériens mais comme une sous-caste qui pourra être réduite en esclavage selon les lois en vigueur.

Une rumeur fait état de la mort du Président, démentie par le nouveau chef de daïra de Bougtob. Mai, il fait beau, le calme revient mais l’inflation a ruiné les prétendants au bonheur. Sellal rassure, il offre une tournée générale de semoule à la population sur ses réserves personnelles.

Juin, Ramadhan, le ministre du Commerce rassure : tous les produits alimentaires seront là, au rendez-vous des intestins, alors que le ministre de la Santé lance un nouveau produit destiné à pouvoir ne pas manger pendant 10 ans. Quelques vagues débats sur la nécessité de manger ou pas, jeûner pour les jeunes ou casser le jeûne pour les vieux refont surface.

L’Aïd le petit est fêté dans la joie, juillet, l’été, la plage et les éternels débats sur les maillots des filles pendant que quelques harraga tentent encore le passage. Août, il fera très chaud, selon Bonatero. L’euro est à 200, les touristes se font rares et les plages sont masculines. Septembre, c’est la rentrée. Mais rentrer d’où ? Le Président n’est pas mort, il fait un discours. Il annonce qu’après l’été, il y aura l’automne.

Chawki Amari
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie