A la une Actualité
 

Massacre d’une soixantaine de Palestiniens à Ghaza

Des partis condamnent la barbarie de la puissance occupante

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.05.18 | 12h00 Réagissez

Des partis politiques ont vivement condamné le massacre d’une soixantaine de Palestiniens dans la bande de Ghaza. Dans une déclaration à la presse, le parti Talaie El Hourriyet s’est élevé contre la répression du peuple palestinien.

«Depuis plus de deux mois, les massacres perpétrés par l’armée d’occupation israélienne en terre palestinienne se suivent et redoublent d’intensité, faisant des martyrs par centaines et des blessés par milliers dans les rangs des Palestiniens qui expriment pacifiquement leur revendication du droit au retour à leurs terres que leur confère la légalité internationale», a assuré cette formation qui met en avant le regain d’agressivité et d’arrogance de la part de l’occupant israélien qui tire avantage de la conjoncture régionale et internationale et de l’impunité dont il est assuré au Conseil de sécurité.

De son côté, le Front des forces socialistes (FFS) a renouvelé sa solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte anticolonialiste légitime pour le recouvrement de ses droits à l’autodétermination. «Ni la solidarité des peuples ni les décisions des Nations unies ne parviennent à réduire ce massacre dont se rend coupable l’Etat d’Israël, appuyé par l’administration américaine, qui confirme jour après jour son soutien sans faille à la colonisation», a souligné le plus vieux parti de l’opposition qui dénonce la complicité des puissances internationales.
Le Parti des travailleurs (PT) a, de son côté, condamné ce massacre et appelle la communauté internationale à agir pour punir la puissance occupante. Louisa Hanoune, qui a animé une conférence de presse hier, a évoqué «une guerre terroriste et de purification raciale menée par l’entité sioniste sur la terre palestinienne, visant à liquider la cause palestinienne et le droit inaliénable du peuple palestinien à disposer d’un Etat indépendant ayant pour capitale El Qods echarif». Le PT appelle les autorités algériennes à plus de «fermeté» sur ce dossier. «Nous devons oublier nos problèmes internes pour nous solidariser avec les causes justes», a déclaré Mme Hanoune, qui juge insuffisante l’action algérienne en faveur de la cause des Palestiniens.

Mokrane Ait Ouarabi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...